WEC - A Austin, Audi leur a refait le coup du Mans

partages
commentaires
WEC - A Austin, Audi leur a refait le coup du Mans
21 sept. 2014 à 08:49

Décidément, il doit bien y avoir un chat noir coincé dans le baquet de Nicolas Lapierre

Décidément, il doit bien y avoir un chat noir coincé dans le baquet de Nicolas Lapierre. A Austin comme au Mans au mois de juin, c'est une averse soudaine qui a sans doute ruiné la course de la plus rapide des Toyota. Et immanquablement, c'est l'Audi pilotée par Fässler-Lotterer-Tréluyer qui a sauté sur l'occasion, permettant à Ingolstadt de ramener un important doublé du Texas puisque Di-Grassi-Kristesen-Duval terminent à la deuxième place.

Pourtant, tout avait bien débuté pour Toyota puisque à minuit heure française, Sébastien Buemi installait solidement sa Toyota en tête de ces 6 Heures d'Austin. Derrière, Alexander Wurz suivait de loin le rythme du Suisse, tandis qu'Audi et Porsche semblaient un peu dépassés par le rythme des japonaises.

Tout semblait aller au mieux donc pour les voitures cornaquées par Oreca mais, comme au Mans, ce fut du côté du ciel que les choses se gâtèrent. Une averse texane, de celles qui laissent un circuit pantois, s'abattit sur Austin et comme en juin dans la Sarthe, l'un des premiers à se faire piéger fut Nicolas Lapierre qui y alla de son tête-à-queue. Fort heureusement cette fois, le pilote de Thonon évita une Ferrari mais se retrouva dans le bac. ''Il est très profond à cet endroit et j'avais deux roues dedans. Impossible de m'en sortir seul.''

Au même moment, l'autre Toyota y alla aussi de son excursion hors piste comme les deux Porsche et les Audi. Ce fut une pagaille sans nom et la direction de course n'eut aucune autre solution que celle du drapeau rouge.

A la relance, les deux Toyota étaient hors du coup et on assista à un rude mano a mano entre les cousines allemandes. Ce fut la Porsche de Lieb qui semblait la plus apte à contrer le retour des Audi mais comme au Mans, la 919 ne semble pas tenir jusqu'au bout la cadence, et peu à peu les réguliers Tréluyer-Fassler-Lotterer allèrent revenir sur la Porsche. Avec en prime une volonté de rester un maximum en piste sans changer ses gommes, Lieb en fin de course était à bouts de pneumatiques et imparablement, les deux Audi passèrent en revue la voiture de Weissach.

Buemi, dans la dernière heure réussit un rush assez efficace qui le plaça un instant en deuxième position mais un dernier splash pour compléter son réservoir allait contraindre le pilote helvète à se contenter de la troisième place.

WEC - 6 Heures du COTA - Course
Equipe Cat. Pilotes Temps
01   Audi Sport LMP1 Fässler-Lotterer-Tréluyer 6h01m52.122
02   Audi Sport LMP1 Di Grassi-Duval-Kristensen +53.016
03   Toyota Racing LMP1 Davidson-Lapierre-Buemi +1m03.945
04   Porsche Team LMP1 Dumas-Jani-Lieb +1 tour
05   Porsche Team LMP1 Bernhard-Webber-Hartley +2 tours
06   Toyota Racing LMP1 Wurz-Sarrazin-Conway +2 tours
07   Rebellion Racing LMP1-L Prost-Heidfeld-Beche +8 tours
08   KCMG LMP2 Howson-Bradley-Matsuda +12 tours
09   SMP Racing LMP2 Zlobin-Minassian-Mediani +12 tours
10   Extreme Speed Motorsports LMP2 Sharp-Dalziel-Brown +16 tours
Prochain article Endurance
Mark Webber compare F1 et LMP1

Article précédent

Mark Webber compare F1 et LMP1

Article suivant

WEC - Webber veut une victoire en 2014

WEC - Webber veut une victoire en 2014

À propos de cet article

Séries Endurance
Pilotes Alexander Wurz , Nicolas Lapierre , Sébastien Buemi
Équipes Porsche Team , Toyota Racing , SMP Racing , KCMG , ESM Racing
Type d'article Actualités