WEC - Dans les temps, Nissan joue la carte américaine

partages
commentaires
WEC - Dans les temps, Nissan joue la carte américaine
23 sept. 2014 à 10:00

Après avoir annoncé son grand retour en LMP1 pour 2015, Nissan continue de travailler sur son programme pour réintégrer le haut niveau de l'Endurance mondiale

Après avoir annoncé son grand retour en LMP1 pour 2015, Nissan continue de travailler sur son programme pour réintégrer le haut niveau de l'Endurance mondiale. En marge des 6 Heures du Circuit des Amériques, qui se disputent ce week-end à Austin, le constructeur nippon en a dévoilé un peu plus sur son projet.

Concernant le proto japonais, Nissan serait dans les temps, comme l'a confirmé Darren Cox, patron de Nissan Global Motorsport. La première monocoque serait déjà prête, tandis que la seconde vient de sortir du moule. Les premiers essais en piste pourraient ainsi avoir lieu en novembre prochain, sur une piste aux Etats-Unis. Les USA seront visiblement au cœur du programme de Nissan, qui devrait dévoiler officiellement la GT-R LM Nismo au début du mois de décembre en Floride.

Sur le plan opérationnel, Nissan a d'ores et déjà annoncé trois lieux de base principaux pour ce même programme LMP1. En plus des installations de Nismo en Grande-Bretagne et du QG basé au Japon, une nouvelle usine aux Etats-Unis, à Indianapolis, va être utilisée. Pour conclure sur la parenthèse américaine, Nissan espère faire rouler un pilote US dès 2016 dans l'un de ses protos.

Pour aligner deux voitures en WEC, et normalement trois aux 24 Heures du Mans, Nissan doit également boucler le recrutement des pilotes. Sur ce point, Cox n'a pas donné de détails précis mais assure que le processus est très bien engagé avec déjà plusieurs accords conclus. Il s'agira vraisemblablement d'un line-up mêlant différents critères, avec un ou plusieurs Japonais, mais aussi des profils pouvant être issus de la GT Academy si chère à Nissan. L'expérience du LMP1 sera également privilégiée, le nom de Nick Heidfeld circulant. Lorgner du côté de la F1 pourrait également être un choix avec de possibles contacts évoqués avec Jean-Eric Vergne.

Prochain article Endurance
WEC - Toyota doit digérer la douche écossaise

Article précédent

WEC - Toyota doit digérer la douche écossaise

Article suivant

WEC - Pas de troisième Toyota au Mans pour le moment

WEC - Pas de troisième Toyota au Mans pour le moment
Load comments

À propos de cet article

Séries Endurance
Pilotes Nick Heidfeld , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités