AlphaTauri se donne "5 sur 10" pour le début de saison 2021

Franz Tost juge le début de saison d'AlphaTauri "dans la moyenne" et attribue à l'écurie la note de 5/10.

AlphaTauri se donne "5 sur 10" pour le début de saison 2021

Après 11 des 23 Grands Prix prévus en 2021, AlphaTauri figure en sixième position du classement constructeurs, neuf points derrière Alpine mais 20 devant Aston Martin. Pierre Gasly a été le fer de lance de la formation italienne, avec à son compteur 50 des 68 points inscrits par l'écurie depuis le début de la campagne et surtout, en prime, le podium du GP d'Azerbaïdjan.

Interrogé avant la trêve sur le bilan qu'il tire de ce début de saison, le directeur de l'équipe, Franz Tost, a déclaré : "Nous avons eu de très bonnes courses, des moments forts. Vous savez, quand je regarde le début de la saison, nous étions très compétitifs, comme nous le sommes maintenant. [...] [Pierre] était en cinquième position lors des qualifications à Bahreïn, malheureusement [il y a eu] cet accident avec [Daniel] Ricciardo où il a perdu l'aileron avant, et la course a été perdue. Mais Yuki [Tsunoda], pour sa première course, a marqué des points et a terminé en neuvième position."

Lire aussi :

"Quand nous sommes allés à Imola, Yuki a eu un gros accident lors des qualifications, mais nous avons terminé en septième position, ce qui était très bien, et nous avons marqué beaucoup de points. Ensuite nous sommes allés à Monaco... OK, d'abord nous étions à Portimão et ensuite à Barcelone, mais les deux courses n'ont pas été très réussies pour nous, nous n'avons marqué que deux points. Et puis nous sommes arrivés à Monaco, une course très, très compétitive pour Pierre, qui a fini sixième, et le point culminant jusqu'à présent a été la course d'après, à Bakou, quand Pierre a terminé troisième et Yuki septième."

S'exprimant au cours du week-end du GP de Hongrie, qui s'est avéré être le second meilleur pourvoyeur de points en 2021 pour AlphaTauri (19 unités, à comparer aux 21 inscrites à Bakou), Tost ne se montrait pas vraiment ravi par la série sur laquelle restait alors son écurie : "Les trois dernières courses [avant Budapest], je ne suis pas très satisfait, parce que nous n'avons marqué que quatre points. [...] En Autriche lors des deux courses et à Silverstone. Et bien sûr, ce n'était pas suffisant. Je m'attendais à beaucoup plus."

Surtout dans le contexte d'une lutte qui s'annonce serrée avec Alpine et Aston Martin, la première ayant remporté l'épreuve magyare et la seconde ayant d'abord connu la joie de la seconde position avant de tout perdre en raison d'une disqualification. "C'est une lutte difficile. Nous avons des équipes très fortes près de nous, avec Aston Martin et Alpine, et nous devons tout faire pour terminer en cinquième position."

Enfin, quand il lui a été demandé de noter ce début de saison, il a déclaré : "Dans la moyenne, je dirais cinq. Un cinq veut dire, sur 10, qu'il y a encore 50% à améliorer."

partages
commentaires
Une Alpine F1 en démonstration aux 24 Heures du Mans

Article précédent

Une Alpine F1 en démonstration aux 24 Heures du Mans

Article suivant

Horner : Red Bull aura le couteau entre les dents après la pause

Horner : Red Bull aura le couteau entre les dents après la pause
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021