Horner : Red Bull aura le couteau entre les dents après la pause

Après deux Grands Prix décevants pour Red Bull, au cours desquels le commandement des deux championnats a été perdu, le directeur Christian Horner promet que l'équipe sera de retour sur la plus haute marche du podium après la pause estivale.

Horner : Red Bull aura le couteau entre les dents après la pause

Max Verstappen avait pris 32 points d'avance sur Lewis Hamilton au championnat des pilotes au terme de ses trois victoires consécutives entre les Grands Prix de France et d'Autriche. Cependant, le pilote Red Bull aborde désormais la seconde partie de saison avec un retard de huit points sur son adversaire en raison de deux week-ends riches en incidents. À Silverstone, Verstappen a eu un accident, d'une force de 51 g, à la suite d'un accrochage avec Hamilton. Et sur le Hungaroring, le Néerlandais a été l'une des victimes de l'erreur de Valtteri Bottas au départ.

Percuté dans le premier virage, Verstappen a été privé d'une bonne partie de l'appui aérodynamique pendant le reste de l'épreuve et n'a pu inscrire que deux points. Ces deux dernières courses ont également eu un impact au classement des constructeurs, Mercedes reprenant les commandes avec 12 points d'avance. Désormais dans la position du chasseur, Christian Horner assure que Red Bull contre-attaquera dès la fin des vacances, au Grand Prix de Belgique.

"Nous avons gagné six courses dans la première moitié de l'année", explique le directeur d'équipe. "Si vous regardez l'Azerbaïdjan, ce n'était pas la faute de Max [le Néerlandais avait abandonné après une crevaison, ndlr]. Silverstone n'était pas la faute de Max. Ici [en Hongrie], ce n'était pas la faute de Max."

"Donc, notre chance va revenir. Sur la durée d'une saison, ça va s'équilibrer et j'ai hâte d'être à la seconde moitié de l'année. Je pense que toute l'équipe a mérité une pause, les pilotes vont avoir un peu de temps libre et, croyez-moi, nous sommes prêts à nous battre dans la seconde moitié de ce championnat, donc ça va être intéressant."

Lire aussi :

Il est vrai que la "chance" dont parle Christian Horner n'a pas été du côté de Red Bull ces derniers temps, et tout particulièrement en Hongrie. Avant le départ, Verstappen a été contraint de monter son troisième et dernier moteur Honda autorisé cette saison en raison de fissures qui pourraient avoir été créées lors de son accident de Silverstone. Et ce même troisième moteur a subi un choc assez important dans le carambolage du Hungaroring.

Dans l'autre garage Red Bull, Sergio Pérez s'est également rapproché d'une pénalité sur la grille après avoir appris que son moteur, touché par Bottas, était probablement inutilisable. Si le changement de moteur du Mexicain est confirmé, les deux pilotes Red Bull seront presque assurés de monter une quatrième unité de puissance avant la fin de la saison, ce qui déclenchera automatiquement un recul sur la grille de départ.

"Cela ne va certainement pas aider", concède Horner. "Nous avons énormément de dégâts dus à des accidents et nous avons probablement perdus deux moteurs à cause d'actions d'autres pilotes. Donc oui, c'est très frustrant. Mais nous sommes qu'à [un doublé de la tête du championnat] en termes de points."

"C'est la pause, nous avons connu beaucoup de malchance lors des deux dernières courses, ça a été assez brutal au niveau des dégâts, des pièces et des moteurs, mais nous allons nous remettre sur pied et nous donnerons tout dans la deuxième moitié du championnat. Évidemment, ces deux [dernières] semaines ont été difficiles, mais les choses peuvent changer très rapidement, comme vous avez pu le voir, et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir dans ce championnat."

partages

Voir aussi :

AlphaTauri se donne "5 sur 10" pour le début de saison 2021

Article précédent

AlphaTauri se donne "5 sur 10" pour le début de saison 2021

Article suivant

Enzo Ferrari, ou comment transformer ses faiblesses en succès

Enzo Ferrari, ou comment transformer ses faiblesses en succès
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021