Les deux Alpine dans le top 5 au Red Bull Ring

Les essais libres se sont avérés très prometteurs pour Alpine au Red Bull Ring, mais l'écurie est bien consciente qu'il faut éviter tout excès d'optimisme.

Les deux Alpine dans le top 5 au Red Bull Ring

À l'issue des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Styrie, les deux Alpine sont dans le top 5. Avec des chronos en 1'03"790 et 1'03"827, Esteban Ocon et Fernando Alonso se sont classés troisième et cinquième au terme des EL2, seul Max Verstappen les distançant nettement. Bien évidemment, il sera difficile de se maintenir à ce niveau en qualifications et en course pour l'écurie classée septième au championnat des constructeurs, et Ocon se garde de crier victoire trop tôt.

Lire aussi :

"C'était un vendredi chargé durant lequel nous avons abordé beaucoup de sujets", commente le Normand. "C'est positif de voir les deux voitures confortablement installées dans le top 10, mais nous ne sommes que vendredi et nous devons rester concentrés et continuer à travailler sur les domaines où nous pouvons progresser. C'était toutefois une journée productive et nous attendons demain avec impatience. C'est agréable d'être troisième sur la feuille des temps et d'entendre 'tu es premier' à la radio un court instant, mais ce n'était que les EL2 et les choses ne compteront vraiment qu'à partir de demain."

Fernando Alonso, pour sa part, est convaincu que le meilleur reste à venir et espère s'illustrer en qualifications, lui qui n'a jamais fait mieux que neuvième dans cet exercice depuis le début de la saison.

"C'était un vendredi positif", déclare Alonso. "Nous nous attendions tous à une séance d'essais libres sur une piste humide, mais le temps est resté sec et nous avons pu effectuer notre programme normal. La voiture a immédiatement offert de bonnes sensations en EL1 et je pense que notre rythme peut être encore meilleur car nous n'avons pas réussi à tout aligner. Cela me donne confiance avant les qualifications demain, donc j'espère que nous serons très compétitifs ce week-end."

Quant au directeur de la compétition Davide Brivio, il se satisfait que l'écurie ait pu mener son programme à bien avec un total de 145 tours parcourus malgré la menace d'une pluie qui ne s'est jamais matérialisée.

"C'était une journée productive. Nous attendions de la pluie dans l'après-midi, donc nous avons dû nous adapter et faire preuve de flexibilité sur notre programme, mais nous avons pu faire tout ce que nous voulions, y compris de longs relais avec différents composés pour collecter beaucoup d'informations à analyser. Bien sûr, il devrait être possible de faire mieux, mais le rythme de course et de qualifications semble plutôt bon pour nos deux pilotes et nous nourrissons de bons espoirs pour samedi et dimanche", conclut Brivio.

partages
commentaires
McLaren "loin d'être perdu" sur le Red Bull Ring
Article précédent

McLaren "loin d'être perdu" sur le Red Bull Ring

Article suivant

GP de Styrie - Programme TV et guide d'avant-course

GP de Styrie - Programme TV et guide d'avant-course
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021