Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Déjà reportée, l'arrivée des pneus 18 pouces se complique encore

La nouvelle réglementation technique dont l'arrivée est prévue en 2022 doit inclure des roues 18" par rapport aux 13" actuels, mais Pirelli s'inquiète d'un potentiel manque d'essais pour préparer cette nouvelle donne.

Déjà reportée, l'arrivée des pneus 18 pouces se complique encore

La pandémie de COVID-19 a chamboulé les plans de la Formule 1 en contraignant la catégorie reine à reporter sa nouvelle réglementation technique de 2021 à 2022 afin de réduire les coûts, via le gel des châssis actuels, et ce n'est probablement pas fini. Pirelli était censé mener 25 journées d'essais cette année pour préparer l'arrivée des roues 18 pouces, mettant à contribution les dix écuries du plateau, à tour de rôle, mais après un test avec Ferrari à Jerez en février, il a fallu mettre le programme à l'arrêt en raison de la crise sanitaire.

Il va désormais falloir réaliser ces essais en 2021 avec l'objectif d'un test visant à valider définitivement les pneus après le dernier Grand Prix de la saison prochaine, à Abu Dhabi. Mais si la Formule 1 vient de présenter la première version de son calendrier, il est impensable que ce dernier ne soit pas amené à évoluer compte tenu de la pandémie. Forcément, cela complique la tâche de Pirelli dans l'organisation d'essais pourtant cruciaux pour le développement et la validation de ses nouveaux concepts.

"Il sera très difficile de faire rentrer les 25 jours d'essais dans le calendrier de l'an prochain", déclarait Mario Isola, responsable de la compétition monoplace chez Pirelli, avant que l'on ne connaisse ce nouveau calendrier. "Nous savons avec certitude que nous allons commencer la saison avec des restrictions COVID toujours en vigueur. Dès qu'il y aura une ébauche du calendrier, nous essaierons d'y placer des jours."

"Une option, par exemple, est d'essayer d'utiliser autant que possible le mardi et le mercredi post-Grand Prix en restant sur le même circuit. Cela minimise le mouvement des écuries." Mais ce n'est pas envisageable lorsqu'une autre course suit le week-end suivant, ni sur les circuits urbains ou semi-urbains. Cela ne laisse qu'une petite dizaine d'options viables sur le calendrier présenté ce vendredi.

"Il faut envisager que la quarantaine reste en vigueur lorsqu'on se déplacera d'un pays à l'autre, ce genre de choses. Nous essaierons de faire un programme d'essais malin et flexible, mais il est clair que sans essais, nous ne pouvons pas introduire les pneus 18 pouces. Il nous faut donc trouver une solution. Ce n'est pas facile, mais nous ferons de notre mieux. Avec les équipes, nous essaierons de présenter un calendrier selon ces critères."

Le programme 2020 initial prévoyait notamment cinq journées d'essais sur piste humide au Paul Ricard, qui avait déjà accueilli des tests similaires en janvier 2016. "Pour les essais sur le mouillé, il est difficile voire impossible de tester sur les mêmes circuits – à part le Paul Ricard, qui est le seul circuit avec un système d'arrosage, ou à Fiorano, mais à Fiorano il n'y a pas de Grand Prix", indiquait Isola. "Nous devons donc composer un plan qui n'est pas lié à une course."

Lire aussi :

Directeur technique Racing Point, Andrew Green confirme que la situation est compliquée : "Nous ne savons pas encore vraiment comment la saison prochaine va se dérouler. Mais je vois bien qu'à moins de mettre un terme à cette pandémie très vite en début d'année prochaine, les essais des pneus 18 pouces vont devenir vraiment difficiles. Je suis sûr que nous ferons quelque chose, mais ça ne va probablement pas être le programme d'essais que nous aimerions tous."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Kvyat n'y croit plus mais va quand même tout donner

Article précédent

Kvyat n'y croit plus mais va quand même tout donner

Article suivant

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021