Kvyat n'y croit plus mais va quand même tout donner

Daniil Kvyat est conscient que son avenir en Formule 1 s'écrit en pointillés mais compte continuer à tout donner lors des quatre derniers Grands Prix de la saison 2020, revigoré par sa belle performance d'Imola.

Kvyat n'y croit plus mais va quand même tout donner
Charger le lecteur audio

Daniil Kvyat le sait, il est sur la sellette chez AlphaTauri. Red Bull met tout en œuvre pour titulariser le jeune Yuki Tsunoda, actuel pilote de F2, aux côtés de Pierre Gasly en 2021. Et même si par "miracle" la Super Licence échappait au Japonais, la marque au taureau pourrait décider de recruter Sergio Pérez ou Nico Hülkenberg chez Red Bull Racing en rétrogradant Alexander Albon à Faenza.

Lire aussi :

Lors d'une saison où il a été globalement dominé par Gasly malgré un regain de forme récent, Kvyat a peiné à convaincre et risque donc de se retrouver sur la touche en fin d'année, malgré une belle quatrième place à Imola, où il a signé trois dépassements en un tour avec les pneus tendres en fin d'épreuve.

"Écoutez, je ne me fais pas d'illusions : la situation est compliquée", reconnaît le Russe. "En fait, mes chances sont maigres, c'est certain. Bien sûr, Red Bull a son programme de jeunes pilotes, qui doit fonctionner et être promu. Cela a toujours été comme ça et je ne vois pas de raison pour que ça change pour moi. Mais j'ai cette opportunité, et il reste des courses à disputer."

"La dernière course en date a été géniale, et avec ce genre de choses, on empoche toujours quelque chose de positif. Il est important de continuer à attaquer jusqu'au tout dernier moment. Les gens s'en souviendront toujours, ce sera toujours un bonus. Et on ne sait jamais ce qui peut arriver chez Red Bull. C'est la seule chose sur laquelle je me concentre."

Daniil Kvyat, AlphaTauri, en conférence de presse

Kvyat prend exemple sur Nico Hülkenberg, qui a participé à trois Grands Prix cette année grâce aux cas de coronavirus subis par les pilotes Racing Point, et qui est désormais candidat à un baquet dans le top team qu'est Red Bull Racing. "C'est un bon exemple", confirme le pilote AlphaTauri. "Surtout dans cette période de pandémie, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Il est toujours important d'être prêt. Et on veut que les équipes gardent un bon souvenir de soi. Il faut toujours continuer à attaquer. Je le fais quoi qu'il en soit, mais encore plus cette année."

"Même avec toutes ces rumeurs entourant mon avenir, chaque fois que je viens sur un week-end de course, l'équipe sait que je vais être performant. Peut-être que quelqu'un d'autre serait très affecté par ça, mais ce n'est pas mon cas. J'ai beaucoup progressé là-dessus, par rapport au passé. Peut-être que dans le passé, ces choses-là m'auraient beaucoup affecté. Maintenant, ça ne m'affecte pas du tout. Je fais le meilleur travail possible à chaque week-end de course."

En effet, voilà des mois que Kvyat refuse de se préoccuper des rumeurs sur son avenir, conscient qu'il ne peut y répondre qu'en piste. "Le reste ne va pas m'aider. Je sais qu'il y a de fortes chances que je ne sois pas là l'an prochain. À Imola, je n'y ai pas pensé et je suis parvenu à obtenir un bon résultat pour l'équipe."

"Je ne pense qu'à la manière d'obtenir le meilleur résultat possible pour moi-même et pour l'équipe. D'autant que nous avons encore de bonnes chances de gagner une place au championnat des constructeurs." AlphaTauri a effectivement 16 longueurs de retard sur Ferrari, à quatre courses du but. La petite Scuderia a marqué un point de moins que la grande sur les quatre derniers Grands Prix en date, mais 27 de plus sur les six derniers. Bref, les statistiques ne nous aideront pas à prédire le dénouement de cette bataille !

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

Lewis Hamilton champion au GP de Turquie si...
Article précédent

Lewis Hamilton champion au GP de Turquie si...

Article suivant

Déjà reportée, l'arrivée des pneus 18 pouces se complique encore

Déjà reportée, l'arrivée des pneus 18 pouces se complique encore