Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
92 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams

Malgré le zéro pointé au championnat des constructeurs, Williams connaît une bien meilleure saison qu'en 2019, et George Russell ne l'oublie pas.

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams

C'est tout le paradoxe de Williams. En 2019, au volant d'une monoplace qui était complètement distancée par toutes ses rivales, Robert Kubica avait arraché un point lors d'un chaotique Grand Prix d'Allemagne. Cette saison, malgré de gros gains en matière de performance, le top 10 échappe encore et toujours à Williams, avec quatre arrivées à la onzième place : trois pour Nicholas Latifi et une à l'actif de George Russell.

L'écurie ne doit pas pour autant oublier qu'elle revient de loin, rappelle avec emphase le Britannique. Ce dernier est désormais en mesure de passer en Q2 à la régulière, chose qui aurait été tout bonnement impossible l'an passé. Ainsi, lorsqu'il lui a été demandé à Portimão s'il était satisfait des progrès de Williams, Russell a répondu : "À vrai dire, oui. Je suis réaliste. Nous étions très loin l'an dernier. Nous ne pouvions même pas nous battre avec qui que ce soit, nous étions si loin derrière."

"Rome ne s'est pas faite en un jour, comme on dit, et nous avons fait d'énormes progrès, ne serait-ce qu'en étant capables de nous battre avec Alfa Romeo et Haas. Apercevoir des opportunités de marquer des points est extrêmement encourageant par rapport à l'an dernier. Nous sommes sur une très bonne voie actuellement, nous allons dans la bonne direction, et nous n'allons que continuer d'apporter de plus en plus de performance cette année et la suivante. C'est vraiment enthousiasmant."

Lire aussi :

Russell et Williams ont cependant subi un coup dur lorsque le jeune Anglais est parti à la faute sous Safety Car à Imola, alors qu'il occupait une dixième place qui aurait été synonyme d'un premier point en 2020. L'intéressé préfère toutefois voir le verre à moitié plein et se satisfaire de la belle performance réalisée jusqu'à son accident.

"Je pense qu'il faut en tirer du positif", estime-t-il. "Il faut que j'aborde la prochaine course avec un état d'esprit positif, car nous devrons nous battre pour nous remettre dans cette position. En toute honnêteté, j'ai bon espoir que nous le puissions. Je pense que nous avons fait des avancées décisives au niveau des réglages et de la compréhension de la voiture lors des deux derniers week-ends de course. Je pense que nous sommes bien en mesure d'être toujours en position favorable par rapport à Alfa Romeo et à Haas et pour gagner des places quand les autres n'optimisent pas leurs séances."

Williams s'est concentré sur l'amélioration de son rythme de course ces derniers temps, et la prestation réalisée en Émilie-Romagne est donc encourageante à cet égard. Après les qualifications d'Imola, Dave Robson (directeur performance) jugeait justement qu'un bon dimanche prouverait le pas en avant réalisé à ce sujet.

"Nous avons parlé quelques fois des choses que nous avons faites, et les données suggéreraient que certaines d'entre elles n'ont pas fonctionné", expliquait Robson. "Nous avons continué d'essayer [au Portugal] et [Russell] était indéniablement bien plus compétitif. Nous avons emprunté une voie similaire [à Imola], espérons en savoir davantage demain. Ce sera bien si nous parvenons à rééquilibrer un peu les choses, en particulier ayant fait de bonnes qualifications, si nous pouvons confirmer avec un bon rythme de course demain."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Déjà reportée, l'arrivée des pneus 18 pouces se complique encore

Article précédent

Déjà reportée, l'arrivée des pneus 18 pouces se complique encore

Article suivant

Hamilton a besoin d'un meilleur coéquipier, pour Button

Hamilton a besoin d'un meilleur coéquipier, pour Button
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021