Hamilton a besoin d'un meilleur coéquipier, pour Button

Jenson Button souhaite voir Lewis Hamilton faire face à davantage de concurrence interne dans sa quête des titres mondiaux.

Hamilton a besoin d'un meilleur coéquipier, pour Button
Charger le lecteur audio

Ce week-end à Istanbul, Lewis Hamilton va probablement égaler l'un des derniers records historiques de Michael Schumacher : ses sept titres mondiaux en Formule 1. Et d'après Jenson Button, ce n'est qu'un début pour Hamilton, dont la domination sur Valtteri Bottas est exacerbée par la suprématie de Mercedes sur la Formule 1 : depuis le début de leur partenariat en 2017, Hamilton a signé 36 pole positions et 40 victoires quand Bottas n'a que 15 poles et neuf succès en course à son actif.

Lire aussi :

C'est sans grande concurrence que Hamilton devrait remporter le championnat 2020, avec neuf victoires en 13 Grands Prix, et Button aimerait donc le voir confronté à un coéquipier un peu plus féroce tel que le redoutable Max Verstappen, qui donne actuellement du fil à retordre aux Mercedes malgré une Red Bull moins compétitive.

Pour l'Anglais, il n'est pas facile d'émettre un jugement sur la place de Hamilton aux côtés des plus grands comme Schumacher. "Comparer les records, ce n'est pas évident", commente auprès de Motorsport.com celui qui fut l'un des deux coéquipiers de Hamilton à le battre sur une saison complète, en 2011 chez McLaren. "Nous aimons tous les chiffres, nous aimons tous les surpasser, mais c'est vraiment difficile à comparer."

Jenson Button, McLaren, Lewis Hamilton, McLaren

Jenson Button et Lewis Hamilton en 2011

"Tout ce que l'on peut dire, c'est qu'il a fait le meilleur travail possible et que l'équipe a fait un travail fantastique, elle demeure invaincue dans l'ère hybride et Lewis a remporté tous les championnats [de cette ère] avec eux, sauf un [2016, avec Nico Rosberg couronné, ndlr]. Je ne vois pas ça changer non plus. Cela va continuer jusqu'à ce qu'il s'arrête ou qu'il ait un coéquipier qui est réellement capable de le mettre en difficulté."

"Il a clairement appris de ses coéquipiers et est certainement un pilote plus complet que quand nous faisions équipe. Mais s'il avait un coéquipier comme Max [Verstappen], on verrait un Lewis différent. Il a besoin de ce challenge, sinon il continuera à faire pareil et à gagner le championnat. Il a besoin de quelqu'un qui va lui donner du fil à retordre, à lui et à Mercedes. On ne peut pas leur faire de reproche, c'est plus facile quand il y a un pilote qui est plus rapide que l'autre. Je sais que Valtteri est proche en qualifications et le bat parfois, mais en rythme de course, il est très loin de Lewis cette année."

D'après Button, trois pilotes seulement pourraient être capables de vaincre Hamilton chez Mercedes, et le protégé de la marque à l'étoile George Russell n'en fait pas encore partie. "Je ne pense pas que George soit prêt à se confronter à Lewis pour l'instant", estime le Champion du monde 2009. "Peu de pilotes le sont : Max, Charles [Leclerc] et Daniel Ricciardo. Je crois que c'est tout, ce sont les pilotes qui sont prêts à concurrencer Lewis."

"J'adorerais voir Danny Ric face à Lewis, car je pense qu'il ferait beaucoup de mal à Lewis mentalement. Il serait rapide, il prendrait tout à la rigolade, il serait extrêmement détendu, très pragmatique. C'est un vrai personnage, et je sais que la plupart des pilotes trouveraient ça difficile." C'est en tout cas clairement difficile pour Esteban Ocon, qui n'a toujours pas battu Ricciardo sur le sec en qualifications cette saison et n'a marqué que 40 points face aux 95 unités de l'Australien. Ocon qui, justement, reste proche d'une écurie Mercedes qui ayant longtemps soutenu sa carrière et même envisagé de le titulariser auprès de Hamilton avant de finalement le laisser filer chez Renault…

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams
Article précédent

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams

Article suivant

Le directeur de Williams positif au COVID-19

Le directeur de Williams positif au COVID-19
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021