Bottas : "Je ne comprends pas encore ma performance"

Lointain huitième sur la grille de départ du Grand Prix d'Émilie-Romagne, Valtteri Bottas ne s'explique pas sa chute de performance pendant les qualifications à Imola.

Bottas : "Je ne comprends pas encore ma performance"

Grosse déception pour Valtteri Bottas. Apparemment dans le coup depuis le début du week-end, le Finlandais a vécu une dernière partie des qualifications cauchemardesque à Imola, incapable de se hisser au niveau de Lewis Hamilton. Ce dernier a conquis une pole position qui figurera à coup sûr parmi ses plus belles, tandis que son coéquipier a souffert d'un mal mystérieux qui l'a privé de s'immiscer dans la lutte.

Lire aussi :

Lors de la Q3, Bottas n'a pas pu se rapprocher des meilleurs et a même échoué à une huitième place étonnante, devancé non seulement par les Red Bull mais aussi par une Ferrari, une AlphaTauri et deux McLaren. Sur la ligne de chronométrage, il accusait près d'une demi-seconde de retard sur le poleman. De quoi être perplexe.

"La journée d'aujourd'hui a été un peu déroutante, et je ne comprends pas encore ma performance en Q3", déplore-t-il. "Dans le premier relais de la Q3, j'avais du survirage, puis dans le second relais, le train arrière n'était pas très bon. Ce n'est pas ce que je visais aujourd'hui, surtout avec les sensations que j'avais au début des qualifications."

"Dans le premier relais de la Q3, je suis entré dans le deuxième virage et j'ai vraiment senti un décrochage soudain à l'arrière ; j'ai perdu beaucoup de temps. Même chose dans le deuxième relais, je ne pouvais pas avoir confiance avec le train arrière. Ce n'est pas quelque chose que j'ai ressenti en Q1 ou en Q2, donc c'est difficile à comprendre. Nous allons devoir enquêter. Dépasser ici est difficile, c'est une piste étroite, mais je me battrai pour tout donner demain."

L'évocation du train arrière ramène inévitablement aux problèmes déjà rencontrés par Mercedes à Bahreïn, mais Bottas assure qu'il s'agissait de "quelque chose de différent" à Imola ce samedi. "Là, c'était davantage en entrée de virage, ce que je n'avais vraiment jamais eu avant", précise-t-il. "Il faut d'abord regarder si tout allait bien sur la voiture. Clairement, ce n'est pas l'idéal."

Responsable de l'ingénierie piste chez Mercedes, Andrew Shovlin ne cache pas que l'écurie de Brackley va devoir se pencher sur la question et sur la compréhension des données. "Nous avons un peu d'analyse à faire pour comprendre le problème de Valtteri", confirme-t-il. "Il semblait très fort en Q1, mais il a signé son meilleur chrono dans le troisième tour et n'a pas pu reproduire ce temps lors du reste de la séance."

Unique et maigre consolation pour Bottas, il s'élancera dimanche avec les pneus mediums au sein d'un top 10 où seuls Hamilton et Verstappen disposent de ce même avantage stratégique sur la concurrence.

partages
commentaires
Giovinazzi accuse Mazepin de manque de respect
Article précédent

Giovinazzi accuse Mazepin de manque de respect

Article suivant

Norris a laissé filer le top 5 : "J'ai tout foiré"

Norris a laissé filer le top 5 : "J'ai tout foiré"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021