Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
18 Heures
:
27 Minutes
:
27 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Brawn - Des règles plus simples, un "objectif clé" pour le futur de la F1

partages
commentaires
Brawn - Des règles plus simples, un "objectif clé" pour le futur de la F1
Par :
24 janv. 2017 à 14:08

Pour Ross Brawn, fraîchement nommé à la direction sportive de la Formule 1 par les nouveaux propriétaires, Liberty Media, l'avenir de la discipline passera par une simplification des règles et un projet à long terme.

Ross Brawn, Mercedes AMG F1
Ross Brawn, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid au départ de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, mène derrière le Safety Car
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H au départ
Bernie Ecclestone
Bernie Ecclestone
Valtteri Bottas, Williams FW38, devant Jenson Button, McLaren MP4-31 et Romain Grosjean, Haas VF-16, au départ
Bernie Ecclestone
Sean Bratches, manager, opérations commerciales ; Chase Carey, président et directeur général de la Formule 1 ; Ross Brawn, manager, sports mécaniques

Comme la saison 2017 le montre, avec la mise en place d'une nouvelle réglementation, la F1 peine depuis plusieurs saisons à s'inscrire dans la durée et à stabiliser des règlements, alors même que ceci pourrait permettre un resserrement progressif de la hiérarchie et donc, en théorie, une amélioration des conditions de création du spectacle.

Pour Ross Brawn, interrogé par BBC 5 Live, qui officiera désormais comme manager des sports mécaniques, la question de la simplification des règles et de la mise en place de plans à long terme sera au centre de son travail. "Je me spécialise dans l'aspect sportif. Ce que je veux développer aux côtés de tous les autres actionnaires de la F1, les équipes, la FIA et ainsi de suite, est la mise en place d'une vision de là où nous voulons aller lors des prochaines années."

"Je sens, et je sais par expérience que la F1 tend à être réactive. Elle a un problème, elle réagit et essaie de trouver une solution, mais elle a très rarement la vision d'attendre trois à cinq ans et de décider où elle veut aller."

"Donc je pense que nous savons ce que veulent les fans : ils veulent du divertissement, ils veulent des courses serrées, ils veulent pouvoir comprendre ce qui se passe. Et je pense que tout le monde est d'accord sur cela. Il faut trouver avec toutes les équipes et tous les gens impliqués comment réussir cela."

La complexification des règles et des courses est aussi un problème que le Britannique veut essayer de corriger. "Je pense que la simplicité est un objectif clé pour l'avenir. J'ai regardé la F1 lors des dernières années en tant que spectateur et, il y a des fois où même moi, je n'étais pas sûr de ce qui se passait lors de la course."

"C'est une grande discipline, c'est une combinaison fabuleuse des pilotes et de leur personnalité, de leur compétition, et des voitures, la chose dans son ensemble. Et nous devons juste nous pencher dessus et voir comment nous pouvons améliorer le spectacle."

"Je pense que [les fans] veulent de la course, et nous n'en avons pas vu beaucoup [les dernières années]. Nous avons vu une super compétition entre deux pilotes dans la même équipe, et ce n'est pas de la faute de Mercedes. Ils ont fait un travail fabuleux. Je pense que les fans veulent de la course, ils veulent comprendre ce qui se passe en course."

"Il y a évidemment différents types de fans, et c'est là que les complications arrivent. Il y a les fans qui viennent aux courses, il y a les fans qui regardent la télé, il y a les fans qui regardent grâce à d'autres médias. Il faut trouver un équilibre entre toutes ces exigences."

"Nous voulons que la course, par exemple, soit un spectacle aussi grand qui possible, donc que quand on vient à une course pendant un week-end, on soit diverti du début à la fin."

Silverstone est trop important

Alors que la question de la reconduction du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone après 2019 est au cœur de la l'actualité, Brawn affirme que les courses traditionnelles du calendrier resteront dans le noyau dur du calendrier de la Formule 1 sous l'ère Liberty Media.

"Je pense que Silverstone est très important. Je pense que le cœur de la F1 est la tradition. Beaucoup des nouveaux circuits sont très excitants et ils apportent leur spécificité à la F1, mais ils sont là parce qu'ils veulent faire partir de ce spectacle qui comprend Monaco, Silverstone, Monza, Hockenheim ou le Nürburgring."

"Il faut toujours conserver ces traditions pour avoir la valeur de la F1. Tous les promoteurs sont sous pression, et pendant la prochaine période, nous allons devoir examiner tout cela et voir ce qui peut être fait."

Le bon moment pour changer

Enfin, s'exprimant au sujet de Bernie Ecclestone, qui ne sera plus directeur général du Formula One Group et donc à la tête de la discipline reine, il salue son travail mais estime que le temps est venu pour avancer vers autre chose.

"Il va être là pour nous donner des conseils et être une référence si nous avons besoin d'un soutien supplémentaire. Je pense que c'est la fin de cette ère, et [il y aura] une structure différente, une approche différente pour le futur. Liberty Media, les nouveaux propriétaires de la F1, peut-être voient-ils une approche différente comme prochaine étape."

"Bernie est unique, la façon dont il a construit la F1 ne pourra jamais être égalée. Il a régné sur une ère unique de la F1. Mais il a 86 ans maintenant, et vient un moment où il faut passer à la phase suivante."

Article suivant
Haas peine à faire fonctionner ses F1 au maximum

Article précédent

Haas peine à faire fonctionner ses F1 au maximum

Article suivant

Collisions - Les commissaires de F1 seront plus indulgents

Collisions - Les commissaires de F1 seront plus indulgents
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper