Chaleur et traction pour un vrai test 2014

partages
commentaires
Chaleur et traction pour un vrai test 2014
15 févr. 2014 à 09:00

Bahreïn est le circuit le plus exigeant de l’année en termes de forces longitudinales traversant les pneus, notamment dans les freinages des virages 1 et 14

Bahreïn est le circuit le plus exigeant de l’année en termes de forces longitudinales traversant les pneus, notamment dans les freinages des virages 1 et 14. La traction est par ailleurs cruciale dans le virage 10 pour la réalisation d'un chrono. L'endroit est donc idéal pour se faire enfin une idée représentative de ce que devront encaisser les nouvelles enveloppes pneumatiques Pirelli cette saison, alors que les nouvelles règles moteur accentuent les sollications de couple sur le train arrière.

Le freinage est également une caractéristique-clé sur le Circuit International de Bahreïn. Au premier virage, les monoplaces décélèrent de 315 km/h à 65 km/h, le tout en trois secondes. Cela place une force d’environ 4.5g sur les pneus. Malgré ces gros freinages, le tracé est fluide et propose un beau défi pour les pilotes.

Après un changement du tracé, le circuit est revenu à sa version originale. Même si les tests de ces deux prochaines semaines seront très utiles aux équipes dans leurs préparatifs d'avant-saison, la collecte d'informations pour le GP en lui-même sera limitée en termes de températures d'exploitation des gommes, puisque la course se tient de nuit cette année, pour la première fois! Reste que les chiffres de consommation et de premiers réglages pourront être définis.

Les charges latérales d’énergie sont moyennes, et atteignent un point culminant dans le virage 12. Le circuit est assez exigeant avec les pneus, mais il s’agit d’un domaine dans lequel les pilotes ont toujours une influence, et il y a de grands enseignements à tirer des quatres prochaines journées d'essais. Bahreïn est également difficile physiquement, et un bon niveau de préparation physique est nécessaire pour les pilotes. Un premier vrai test après une longue période hivernale pour tous.

Les enseignements tirés de Bahreïn, où la chaleur mettra également sur le grill les systèmes de refroidissement des unités de puissance et batteries, seront donc nombreux. Pour les motoristes, il s'agira là d'une plongée dans des conditions bien plus difficiles que celles de Jerez.

Prochain article Formule 1
Vidéo - Romain Grosjean décrit le tracé de Bahreïn

Article précédent

Vidéo - Romain Grosjean décrit le tracé de Bahreïn

Article suivant

Renault : Permettre à nos clients de "découvrir leurs autos"

Renault : Permettre à nos clients de "découvrir leurs autos"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités