Course - Hamilton double Champion du Monde aux reins solides !

partages
commentaires
Course - Hamilton double Champion du Monde aux reins solides !
23 nov. 2014 à 15:46

Ce dernier GP de l'année débute avec, sans surprise, les deux Mercedes en première ligne pour le duel final

Ce dernier GP de l'année débute avec, sans surprise, les deux Mercedes en première ligne pour le duel final. Le top 10 s'élance avec les pneus supertendres, tandis que Magnussen, Vergne, Pérez, Hülkenberg, Vettel et Ricciardo ont opté pour les gommes tendres. Les deux Red Bull, exclues des qualifications, prennent le départ depuis la voie des stands avec une grosse remontée à effectuer en course.

A l'extinction des feux, c'est Hamilton qui bondit de son emplacement de manière spectaculaire, prenant le large sur le peloton avant même l'entrée dans le premier virage. Sur le côté pourtant propre de la piste, Rosberg patine mais parvient à conserver la deuxième place, tandis que Bottas est piégé et perd de nombreuses positions. Plus loin, Magnussen et Sutil s'accrochent dans un peloton très compact, mais le Danois parvient à poursuivre sa route malgré le contact.

Alors que Hamilton creuse un léger écart en tête, les premiers arrêts interviennent dès la fin du 6e tour, l'objectif étant de se débarrasser rapidement des gommes supertendres. C'est le cas pour Alonso, Button ou encore Kvyat, qui se sera distingué par une manœuvre de dépassement sur Räikkönen.

En tête, Hamilton est le premier à stopper, au terme du 10e tour. Un tour plus tard, il est imité par Rosberg, laissant Massa seul en tête avec ses gommes supertendres. Le Brésilien effectue 3 tours supplémentaires avant de s'arrêter une première fois. Le trio est clairement détaché en tête après cette première salve d'arrêts, tandis que Hülkenberg, quatrième, doit observer une pénalité de 5 secondes lors de son second arrêt après une passe d'armes avec Magnussen.

Le premier abandon de cet ultime rendez-vous est dû à la fiabilité et concerne le malheureux Daniil Kvyat, pourtant auteur d'un bon début de course. Après 15 tours, le jeune russe doit mettre pied à terre et verra son compteur 2014 rester bloqué à 8 unités.

Les pilotes ayant opté pour un départ en pneus tendres observent leur premier arrêt après 21 tours, Magnussen et Vettel déclenchant les opérations. Le pilote McLaren opte pour un court relais en supertendres, tandis que Red Bull poursuit en gommes tendres.

Le milieu de deuxième relais marque le point de départ des déboires de Rosberg. L'Allemand se plaint d'une perte importante de puissance, tout en concédant pas moins de 3 secondes au tour à la Williams de Massa. L'Allemand est aux prises avec des ennuis liés au système de récupération d'énergie (ERS) et perd sa deuxième place, avalé par un Massa forcément revigoré par ce coup de théâtre. L'agitation est ostensible sur le muret Mercedes, où les ingénieurs s'affairent pour tenter de résoudre au mieux le problème.

C'est le moment que choisit la Lotus E22 de Pastor Maldonado pour rendre son dernier souffle. Le V6 Renault part en fumée et abandonne le Vénézuélien, pour l'ultime course de l'écurie d'Enstone avec le bloc français.

Les deux Mercedes effectuent leur deuxième arrêt au stand avant les Williams, propulsant de nouveau Massa en tête. Rosberg parvient à se maintenir dans les quatre premières positions, avec un problème technique davantage sous contrôle, bien que le mal soit fait. L'Allemand doit néanmoins composer avec trois hommes aux stratégies décalées : Ricciardo, Pérez, Vettel et Hülkenberg. Quelques tours plus tard, les soucis sont de retour pour Rosberg, qui subit des coupures moteur très handicapantes.

Au terme du 43e tour, Massa s'arrête une deuxième et dernière fois et rend la tête à Hamilton. En revanche, l'écurie Williams tente un magnifique coup de poker en renvoyant le Brésilien en piste avec les gommes supertendres. Le vice-champion du monde 2008 se lance à l'assaut de son ancien rival, avec 10 secondes à combler. Conscient de la tâche dont il doit s'acquitter, Massa s'empare du meilleur tour en course et mène la chasse, se rapprochant de sa cible, invariablement.

A l'opposé, Rosberg glisse définitivement hors des points, toujours en proie à des soucis avec sa mécanique. Alors que son team l'appelle à abandonner, l'Allemand insiste pour aller jusqu'au bout et, comme un symbole, se voit prendre un tour par son coéquipier et nouveau double champion du monde, qui résiste à Massa pour franchir la ligne d'arrivée en vainqueur pour la onzième fois de la saison.

Formule 1 - Grand Prix d'Abu Dhabi 2014
Pilote Ecurie Ecart Pts
01   L. Hamilton   Mercedes 55 tours 50
02   F. Massa   Williams +2.5 36
03   V. Bottas   Williams +28.8 30
04   D. Ricciardo   Red Bull +37.2 24
05   J. Button   McLaren +60.3 20
06   N. Hülkenberg   Force India +62.1 16
07   S. Pérez   Force India +71.0 12
08   S. Vettel   Red Bull +72.0 8
09   F. Alonso   Ferrari +85.8 4
10   K. Räikkönen   Ferrari +87.8 2
11   K. Magnussen   McLaren +90.3
12   J. Vergne   Toro Rosso +91.9
13   R. Grosjean   Lotus +1 tour
14   N. Rosberg   Mercedes +1 tour
15   E. Gutiérrez   Sauber +1 tour
16   A. Sutil   Sauber +1 tour
17   W. Stevens   Caterham +1 tour
Ab   K. Kobayashi   Caterham
Ab   P. Maldonado   Lotus
Ab   D. Kvyat   Toro Rosso
Prochain article Formule 1
Massa : "Lewis avait un petit peu trop d'avance !"

Article précédent

Massa : "Lewis avait un petit peu trop d'avance !"

Article suivant

Hamilton a relevé le défi Mercedes grâce à Ross Brawn

Hamilton a relevé le défi Mercedes grâce à Ross Brawn

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado , Daniil Kvyat Boutique
Équipes Ferrari Boutique , Mercedes , Sauber , McLaren , Force India , Toro Rosso , Williams
Type d'article Actualités