Ecclestone - Nous aurions dû couper la tête de Manor

Bernie Ecclestone a répété sa frustration envers Manor et son président Justin King après que l'équipe n'a pas pris la piste de tout le weekend du Grand Prix d'Australie.

Ecclestone avait le sentiment d'avoir été trompé par l'équipe, qui se serait engagée pour Melbourne tout en sachant qu'il lui était impossible de faire rouler les voitures. Le Britannique s'est toujours opposé au retour de l'équipe en dépit de l'avis de la FIA.

"Cela vous montre ce qu'est Justin King", a-t-il déclaré dans les colonnes de The Independent. "King est l'homme d'affaires de génie. Le mec qui allait faire tout ça. C'est vraiment dégueulasse, pour être honnête. C'est dégueulasse que quelqu'un puisse faire ça pour commencer".

Nous aurions dû leur couper la tête quand nous nous sommes rendus compte qu'ils étaient insolvables

Bernie Ecclestone

"Ils sont allés à Melbourne sans intention de courir. Ils ne pouvaient pas courir. Ils n'ont jamais rien eu qui puisse les faire courir. Ils avaient deux moteurs et deux boîtes de vitesses qui ont été fournis en accord avec le contrat qui les lie à Ferrari, mais qui n'ont pas pu fonctionner car il n'y avait pas de vie en eux. Ils ont juste été mis dans les voitures pour aller là-bas".

Ecclestone ne mâche pas ses mots : selon lui, Manor n'aurait jamais dû revenir après les mois passés sous administration judiciaire.

"Nous aurions dû leur couper la tête quand nous nous sommes rendus compte qu'ils étaient insolvables. Le problème, c'est qu'ils sont passés sous administration, et quand ils s'en sortent, ils sont de retour comme si rien ne s'était jamais passé. Je n'ai jamais entendu quelque chose d'aussi fou, mais c'est ainsi", conclut-il.

Manor a fait son retour en piste lors du Grand Prix de Malaisie. Roberto Merhi et Will Stevens ne sont pas parvenus à se qualifier à la régulière, mais ont été repêchés par les commissaires.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone , Will Stevens , Roberto Merhi
Type d'article Actualités
Tags bernie ecclestone, manor f1