Essais d'Abu Dhabi : programme, pilotes et enjeux pneumatiques

Les essais d'Abu Dhabi clôtureront mardi la saison 2022, avec déjà l'année prochaine en tête. Plusieurs pilotes découvriront leur nouvelle écurie, ainsi que les pneus Pirelli pour 2023.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18

Tous les pilotes ne sont pas encore en vacances, alors que s'est couru dimanche le dernier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi. Mardi, le tracé de Yas Marina accueillera les traditionnels essais de fin de saison car 2023, c'est déjà demain ! L'occasion de tester les pneus Pirelli pour l'année prochaine mais aussi, pour certains pilotes, d'entamer prématurément leur collaboration avec leur nouvelle écurie. Ce sera notamment le cas de Pierre Gasly chez Alpine, Fernando Alonso chez Aston Martin, Nico Hülkenberg chez Haas, Nyck de Vries chez AlphaTauri et Logan Sargeant chez Williams.

Les dix écuries aligneront chacune deux monoplaces, l'une pour un pilote titulaire, l'autre pour un pilote rookie, c'est-à-dire ayant participé à moins de deux Grands Prix dans sa carrière. Seuls les pneus 2023 pourront être utilisés, avec l'introduction d'un nouveau composé s'ajoutant aux cinq déjà existants, et d'une nouvelle construction pour toute la gamme. L'allocation sera différente entre les pilotes titulaires, qui disposeront de 10 trains de pneus, et les rookies, bénéficiant de 8 trains de pneus. Pour ces derniers, les trois composés les plus tendres (C3, C4, C5) seront les seuls utilisables, afin de leur faciliter la prise de confiance. 

Les essais se dérouleront de 9h à 18h, heure locale, soit de 6h à 15h, heure française. Habituellement, une heure de pause déjeuner vient s'intercaler à la mi-journée.

Les pneus testés

Allocation titulaires - 10 trains : 1 C1, 1 C2, 3 C3, 3 C4, 2 C5

Allocation rookies - 8 trains : 2 C3, 4 C4, 2 C5.

Les pneus 2023 seront testés ce mardi à Abu Dhabi.

Les pneus 2023 seront testés ce mardi à Abu Dhabi.

Les cinq composés déjà utilisés en 2022 demeurent inchangés pour l'an prochain, mais la construction des enveloppes a été modifiée. En 2023, un sixième composé sera introduit : l'actuel C1 deviendra C0, le nouveau mélange s'intercalant avec la dénommination C1. Ce pneu a déjà été testé à l'aveugle par certains pilotes lors des essais libres à Austin.

"La spécification 2023 est différente en matière de structure à l'avant comme à l'arrière, principalement à l'avant", explique Simone Berra, ingénieur en chef de Pirelli. "On a beaucoup travaillé sur la structure afin d'améliorer l'intégrité à l'avant, et pour diminuer un peu les prescriptions de pressions à l'avant par rapport à ce que l'on a actuellement."

"On a une nouvelle version du C1. Donc le C1 n'est plus l'actuel, c'est un nouveau qui devrait offrir plus d'adhérence par rapport à l'ancien. On a eu des retours des pilotes, selon qui le C1 manquait un peu de grip. L'actuel C1 deviendra l'an prochain le C0. On aura donc six composés l'an prochain. Le C0 sera utilisé sur des circuits plus contraignants, probablement Silverstone, Suzuka et le Qatar."

Les pilotes en piste

Équipe Titulaire Rookie
Mercedes NC Denmark Frederic Vesti
Red Bull

Netherlands Max Verstappen

Mexico Sergio Pérez

New Zealand Liam Lawson
Ferrari NC NC
McLaren United Kingdom Lando Norris Australia Oscar Piastri
Alpine France Pierre Gasly Australia Jack Doohan
AlphaTauri Japan Yuki Tsunoda Netherlands Nyck de Vries
Aston Martin

Spain Fernando Alonso

Canada Lance Stroll

Brazil Felipe Drugovich
Williams Thailand Alex Albon United States Logan Sargeant
Alfa Romeo
Finland Valtteri Bottas France Théo Pourchaire
Haas
Germany Nico Hülkenberg Brazil Pietro Fittipaldi

Et après ?

Après ces essais, Pirelli effectuera encore du roulage durant l'hiver, avec les monoplaces 2022. L'accent sera mis sur des essais avec les pneus pluie au Paul Ricard et à Fiorano, tandis que du travail pour 2024 sera réalisé lors d'essais à Portimão. Ferrari, Aston Martin et AlphaTauri ont confirmé leur participation à ces tests, tandis que Mercedes a fait part de son intérêt.

"Il y aura quelques essais, pas avec toutes les équipes", précise Simone Berra. "On a demandé qui était disponible et certaines ont répondu. On travaillera principalement sur les pneus intermédiaires et pluie, car pour nous, c'est la meilleure période pour le faire avec des températures froides et dans des conditions représentatives. Puis il y aura quelques essais avec les slicks pour la nouvelle spécification 2024."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les notes du Grand Prix d'Abu Dhabi
Article suivant Un retour chez Red Bull, la meilleure option pour Ricciardo

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France