Haas présente officiellement sa VF-21

Juste avant le début des trois journées d'essais à Bahreïn, Haas F1 a levé le voile officiellement sur sa nouvelle monoplace.

Haas présente officiellement sa VF-21

Aperçue pour la première fois jeudi à l'occasion d'un shakedown réalisé sur le circuit de Sakhir, la nouvelle Haas VF-21 a été officiellement présentée ce vendredi matin. Un peu plus d'une heure avant le coup d'envoi des essais hivernaux à Bahreïn, l'écurie américaine a levé le voile sur sa nouvelle monoplace devant son garage, en bonne et due forme et en présence de ses deux pilotes.

Hier, c'est Nikita Mazepin qui a baptisé cette nouvelle monture, dont la livrée avait été dévoilée dès la semaine dernière. Le pilote russe a participé à un roulage limité à 100 kilomètres avec des pneus Pirelli de démonstration, conformément à la réglementation. Aujourd'hui, c'est son coéquipier Mick Schumacher qui en prendra le volant pour la première fois, puisque l'Allemand conduira la première séance d'essais avant de céder de nouveau le baquet à Mazepin pour l'après-midi.

Lire aussi :

Neuvième du championnat constructeurs l'an dernier, Haas entre dans une nouvelle ère après avoir renouvelé intégralement son duo de pilotes, incarné par deux rookies. Surtout, l'équipe a fait le choix de ne pas mettre des ressources maximales à contribution pour concevoir la VF-21, n'utilisant même pas les deux jetons de développement alloués pour contourner le gel des châssis. La nouvelle monoplace a été assemblée pour la première fois en Angleterre, et non en Italie où se trouvent les ateliers de Dallara, en raison de la crise sanitaire. Des contraintes qui ont empêché Haas de démarrer son moteur Ferrari avant cette semaine lors de son arrivée à Bahreïn.

La VF-21 est donc essentiellement une monoplace mise à jour pour satisfaire aux changements de la réglementation technique en ce qui concerne le fond plat, les écopes de frein arrière et le diffuseur. La carrosserie a également été modifiée, mais Haas n'entend pas développer sa machine en cours de saison.

"C'est une saison de transition, j'appelle ça 'en route pour 2022'", admet le directeur Günther Steiner. "Nous avons fait ça en nous disant que si nous investissions beaucoup de temps, d'argent, de jetons et de temps de soufflerie, c'était uniquement pour un an alors que nous partions déjà de loin l'an passé. La voiture n'était pas notre meilleure, donc ça n'avait pas d'intérêt d'investir à court terme. C'était bien plus important d'investir à moyen et long terme."

"Nous ne voulons pas terminer dernier. Nous ferons de notre mieux et tout le monde a fourni beaucoup d'efforts pour faire de son mieux avec le peu de temps de développement que nous avions. Mais c'est une période de transition pour arriver en 2022, et il ne faut pas oublier que nous avons deux pilotes débutants. C'était déjà annoncé, ça fait partie du projet d'ensemble, car nous voulons être prêts dans tous les domaines pour 2022."

partages
commentaires
Williams lance ses essais hivernaux avec plusieurs évolutions

Article précédent

Williams lance ses essais hivernaux avec plusieurs évolutions

Article suivant

Le fond plat de la Mercedes W12 enfin révélé à Bahreïn

Le fond plat de la Mercedes W12 enfin révélé à Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Mick Schumacher , Nikita Mazepin
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021