Handicap aéro 2021 : comment ça marche ?

À partir de la saison 2021, le développement aérodynamique ne sera plus simplement limité au même niveau pour chacune des écuries de Formule 1 mais en fonction de leur résultat au championnat des constructeurs. Voici comment ce nouveau système va fonctionner.

Handicap aéro 2021 : comment ça marche ?

Plus de temps de CAO (conception assistée par ordinateur) et en soufflerie pour les équipes en difficulté, moins pour celles qui trustent le podium : c'est l'avenir de la Formule 1, et ce dès la saison prochaine.

Lire aussi :

Jusqu'à présent, chaque écurie était autorisée à utiliser sa soufflerie jusqu'à 65 fois par semaine, mais afin de réduire les coûts, la limite de base sera désormais de 40 utilisations hebdomadaires (soit 50 heures en soufflerie, dont dix lors desquelles l'outil est actif). Ce chiffre n'est effectivement qu'une base, puisqu'il va augmenter ou diminuer en fonction de la position de chaque team au précédent championnat des constructeurs.

Essais autorisés en soufflerie et en CAO

Position au championnat précédent % d'essais aéro autorisés en 2021 % d'essais aéro autorisés de 2022 à 2025
1er 90% 70%
2e 92,5% 75%
3e 95% 80%
4e 97,5% 85%
5e 100% 90%
6e 102,5% 95%
7e 105% 100%
8e 107,5% 105%
9e 110% 110%
10e ou plus
Nouveau team
112,5% 115%

En d'autres termes, si ce règlement était en vigueur cette saison, Mercedes n'aurait droit qu'à 90% des runs autorisés en soufflerie, soit 36 au lieu de 40, et seulement 28 selon le barème qui sera utilisé à partir de 2022. Williams, en revanche, pourrait utiliser la soufflerie 45 fois par semaine, et même 46 à partir de 2022. Les pourcentages sont identiques en ce qui concerne la CAO, sans que l'on ne connaisse la base employée.

Cette règlementation aura une incidence directe sur le développement en vue du nouveau Règlement Technique de 2022 ; elle devrait contribuer à resserrer le peloton de manière inédite ainsi qu'à réduire les coûts. "Est-ce que cela va niveler la hiérarchie sur l'ensemble d'une saison ? Probablement pas", indique au site officiel de la F1 Jason Somerville, directeur de l'aérodynamique pour la Formule 1, qui jouit d'une certaine expérience après être passé par de nombreuses écuries : Arrows, Williams, Toyota, Renault (au début de l'ère Genii) puis Williams à nouveau. "Mais au fil de quelques saisons, il est très peu probable que l'on ne voie pas la grille se resserrer."

Somerville ne manque pas de souligner que cette nouvelle règle pourrait représenter un casse-tête pour les top teams : "Si l'on est Mercedes, sur les 28 utilisations possibles de la soufflerie, combien en dédie-t-on à la voiture 2021 et combien à 2022 ? Selon où l'on se trouve dans la hiérarchie, on pourrait ne pas vouloir délaisser la voiture actuelle." Mais en même temps... "Il faut aussi souligner qu'un run en soufflerie n'a pas la même valeur pour chaque écurie. La soufflerie Mercedes peut être considérée comme plus efficace, parce qu'ils ont un groupe aérodynamique solide et très bien financé. Au fil des années, ils ont donc optimisé ce processus."

partages
commentaires
Le GP des Pays-Bas définitivement annulé pour 2020

Article précédent

Le GP des Pays-Bas définitivement annulé pour 2020

Article suivant

Des tests Pirelli obligatoires pour les écuries en essais libres

Des tests Pirelli obligatoires pour les écuries en essais libres
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021