Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Honda vise des progrès en qualifications avec son évolution

partages
commentaires
Honda vise des progrès en qualifications avec son évolution
Par :
5 sept. 2019 à 10:20

Honda espère que l'introduction de son évolution moteur va lui permettre de réduire l'écart avec Ferrari et Mercedes en qualifications.

Honda a lancé le week-end dernier la quatrième spécification de son moteur 2019, mais celle-ci n'a été utilisée en course que par Daniil Kvyat. Le pilote Toro Rosso a signé une belle septième place à Spa-Francorchamps, tandis que les deux pilotes Red Bull Racing, Max Verstappen et Alexander Albon, disposeront de cette évolution en qualifications et en course ce week-end à Monza. Pour le Néerlandais, cela passera par une pénalité sur la grille de départ, tandis que le Thaïlandais a déjà purgé cette sanction dimanche dernier. 

Lire aussi :

Le tracé à haute vitesse aura des allures de juge de paix pour évaluer les progrès réalisés par Honda avec cette Spec 4 de son unité de puissance, qui sera ainsi en confrontation directe avec les nouvelles versions des blocs Ferrari et Mercedes. "Notre nouvelle Spec 4 a fonctionné correctement, le résultat des données est conforme à ce que nous attendions", a confié à Motorsport.com Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda F1. "Pour le moment, nous sommes satisfaits, nous analyserons les données et nous essaierons d'optimiser la calibration afin d'améliorer les performances autant que possible pour Monza."

Ferrari, la référence

Cette troisième évolution de la saison introduite par Honda vise autant à renforcer la fiabilité qu'à améliorer les performances. Sur ce dernier point, le motoriste japonais espère notamment voir du mieux en qualifications, un exercice dans lequel les modes utilisés par Ferrari et Mercedes font régulièrement la différence. "Je l'espère", confie Tanabe. "Mais les autres motoristes ont commencé à introduire leurs dernières spécifications. Nous n'avons pas analysé la différence entre leurs performances précédentes et Spa. Nous essaierons de comprendre leurs progrès par rapport aux nôtres, mais ils ne nous attendent pas. J'espère que nous réduisons l'écart, mais en réalité nous avons vu en qualifications [à Spa] un gros écart entre Ferrari et Mercedes. Je ne sais pas s'ils [Mercedes] ont eu un problème en qualifications. J'espère réduire l'écart, mais ce n'est pas facile."

En Belgique, Ferrari a démontré son très haut niveau de performance côté moteur, et n'utilisait pas encore sa dernière évolution, ce qui sera le cas à Monza en fin de semaine. Certes, la SF90 bénéficie également d'une philosophie aérodynamique qui lui permet d'être redoutable en ligne droite, mais pour Christian Horner, cela n'enlève rien au "travail incroyable" mené par la Scuderia avec son unité de puissance. "Leur vitesse de pointe est impressionnante, particulièrement le samedi", fait remarquer le directeur de Red Bull Racing. "Ce sont eux la référence que nous devons tous nous efforcer d'atteindre. Mais on doit dire que le groupe derrière semble converger, entre Mercedes, Honda et Renault. On dirait qu'il y a enfin une certaine convergence. [...] Nous verrons ce que va nous réserver Monza, mais après nous nous attendons à être forts à Singapour et pour les Grands Prix suivants. Avec un peu de chance, ça devrait être passionnant jusqu'à la fin de l'année."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Article suivant
Montezemolo : "Vettel n'est pas un numéro 2"

Article précédent

Montezemolo : "Vettel n'est pas un numéro 2"

Article suivant

Maldonado pensait rejoindre Ferrari en 2014

Maldonado pensait rejoindre Ferrari en 2014
Charger les commentaires