Kubica : "Difficile de se battre sans le F-Duct"

Robert Kubica répond à quelques questions avant le Grand Prix d'Allemagne qui aura lieu à Hockenheim

Robert Kubica répond à quelques questions avant le Grand Prix d'Allemagne qui aura lieu à Hockenheim.

Robert, la course de Silverstone a été difficile pour vous puisque vous avez abandonné pour la première fois de la saison. Comment l’avez-vous vécue ?


"Nous avons souffert d’un manque d’adhérence général et, en ce qui concerne la performance, nous étions moins compétitifs que sur la course précédente. Tout se présentait assez mal jusqu’à ce que je parvienne à décrocher la 6ème place en qualifications. Cela était plutôt bien compte tenu de notre niveau jusqu’à ce point du week-end. J’ai été encore plus surpris de me retrouver en 3ème position à la fin du premier tour car notre rythme n’était pas exceptionnel en configuration de course. Avant de connaître mon problème de transmission, la voiture ne se comportait pas comme d’habitude. Je pense que cela était dû aux caractéristiques du circuit car avant cela, Barcelone avait été la piste la plus difficile à maîtriser pour nous. Or, elle aussi comporte beaucoup de virages rapides."

Pensez-vous que la R30 sera mieux adaptée aux contraintes de Hockenheim ?


"C’est un circuit qui comporte une plus grande palette de virages. Deux d’entre eux se prennent à une vitesse très élevée, les n°1 et 12. Les autres se prennent à une allure moyenne ou faible. La surface de la piste est très lisse, il faut donc extraire le maximum de l’adhérence mécanique de la voiture. Le circuit comporte aussi une longue ligne droite et nous devrons nous assurer que la voiture y dispose d’une bonne vitesse de pointe. Toutes les monoplaces contre lesquelles nous nous battons utilisent le F-duct et cela rend notre vie assez difficile. Nous aurons peut-être à réduire notre niveau d’appui pour rester compétitifs en ligne droite et cela nous pénaliserait en virage. Nous devrons trouver le meilleur compromis vendredi."

Pour cette course, la différence entre les deux types de pneumatiques à disposition sera plus grande : Bridgestone apportera en effet ses mélanges super-tendre et dur. A quoi faut-il s’attendre ?


"A première vue, le super-tendre pourrait avoir du mal à réaliser ne serait-ce qu’un tour de qualifications, tandis que le pneu dur pourrait faire toute la course ! La météo et les conditions de piste auront une grosse influence sur le rendement des gommes. Par expérience, il sera difficile de faire fonctionner convenablement le super-tendre tandis que le type dur devrait être OK. L’autre donnée importante, c’est que l’équilibre des monoplaces risque d’être assez différent en passant d’un mélange à l’autre. Cela pourra rendre le week-end compliqué et intéressant à la fois."

Quelles sont vos ambitions pour le week-end ?


"Comme d’habitude, j’essaierai d’extraire le maximum de la voiture. Le plupart des équipes auxquelles nous nous frottons utilisent le F-duct et le diffuseur soufflé. Je pense que le week-end sera donc difficile, et nous devrons faire en sorte que notre performance soit bien meilleure qu’à Silverstone. Mais si cette dernière course doit être qualifiée de difficile alors que nous aurions pu terminer 4èmes ou 5èmes, alors ce n’est pas si terrible !"

[Communiqué de Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités