La Russie en Formule 1 : L'aventure Midland

Alors que Bernie Ecclestone s'est époumoné durant trois décennies pour que la Russie obtienne enfin son Grand Prix, l'ex-URSS avait déjà fait excursion dans le milieu de la Formule 1 il n'y a pas si longtemps, avant les passages de Vitaly Petrov puis de Marussia

La Russie en Formule 1 : L'aventure Midland

Alors que Bernie Ecclestone s'est époumoné durant trois décennies pour que la Russie obtienne enfin son Grand Prix, l'ex-URSS avait déjà fait excursion dans le milieu de la Formule 1 il n'y a pas si longtemps, avant les passages de Vitaly Petrov puis de Marussia.

Après avoir investi quelques roubles dans la pathétique équipe Life en 1990, la Russie fit à nouveau parler d'elle fin 2004 : un Canadien d'origine russe nommé Alex Schnaider annonça l'arrivée de la première équipe russe en Formule 1 pour 2006 au plus tard. Cet individu était à la tête du Midland Group, une société spécialisée dans la fabrication d'acier qui voyait la Formule 1 comme un moyen d'accroître son développement : "le parfait outil pour faire connaître Midland tout autour du Monde" selon Schnaider.

Si l'ambition se concentrait davantage sur les retombées commerciales que sur l'aspect sportif, Schnaider affirma à qui voulait l'entendre que son équipe n'allait pas se contenter de faire figuration. D'où l'embauche de quelques têtes connues dans le milieu telles que Gianpaolo Dallara, fondateur de la marque de châssis du même nom, et Trevor Carlin, team manager à succès dans les formules de promotion.

Pour faciliter son entrée, Midland profita de la santé déclinante de Jordan pour racheter l'équipe début 2005 afin de bénéficier d'une structure pré-existante. Cela permit aussi à l'équipe d'éviter de régler la facture réservée aux nouveaux arrivants qui s'élevait alors à 48 millions de dollars, et à Jordan de partir la tête haute après quelques casserolles et un rententissant procès perdu contre Vodafone. Comme pour Tyrrell, rachetée par BAR fin 1997, la dernière année de la future ex-équipe d'Eddie Jordan allait être une année de transition avant les vrais débuts en 2006.

La saison 2005 ne fut marquée que par la régularité de Tiago Monteiro qui termina 18 courses sur 19 et qui monta sur le podium à Indianapolis. Une course marquée par le retrait de toutes les équipes Michelin suite à l'explosion de pneumatiques français au cours des essais! En dehors de cela, l'équipe s'efforça de ne pas se faire devancer par Minardi, ce qu'elle réussit dans l'ensemble. Cela n'empêcha pas la construction du châssis 2006 en interne, et non chez Dallara. Le départ de Trevor Carlin, en conflit avec le directeur général de l'équipe, homme de confiance de Schnaider (un certain Colin Kolles), ne fut pas non plus trop douloureux.

Ce ne fut pas mieux en 2006, malgré les efforts de Monteiro et de Christijan Albers : aucun point marqué malgré quelques belles qualifications du Hollandais. Celui-ci s'attira cependant les foudres du paddock

pour son attitude volontiers provocante

mais fut un des rescapés du... rachat de l'équipe, et ce avant même la fin de saison ! Dès le Grand Prix de Chine, on vit les Midland, alors en rouge et noir, passer à l'orange et prendre le nom du Spyker, un petit constructeur hollandais de voitures de sport. Celui-ci racheta l'équipe pour 135 millions de dollars, là où Schnaider s'était acquitté de Jordan pour cinq fois moins !

Le mécène s'était acquitté de sa tâche avec brio : racheter une équipe au rabais, profiter de l'exposition importante de la F1 et la revendre au prix fort au plus offrant. Spyker dura cependant à peine plus longtemps et laissa Vijay Mallya et Force India prendre les reines de l'équipe basée à Silverstone. Aujourd'hui, l'ex-Jordan a retrouvé la place qui était la sienne durant une bonne partie de son histoire : le haut du milieu de grille. Schnaider oublia bien vite la F1, et inversement.

partages
commentaires
Max Verstappen réalise 400 kilomètres avec Toro Rosso
Article précédent

Max Verstappen réalise 400 kilomètres avec Toro Rosso

Article suivant

Les teams refusent le retour des châssis clients

Les teams refusent le retour des châssis clients
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021