Laffite : "J'aurais bien voulu gagner à Monaco"!

Monaco représente une récompense ultime pour les pilotes parvenant à dominer les serpentins de l’exigeant tracé

Monaco représente une récompense ultime pour les pilotes parvenant à dominer les serpentins de l’exigeant tracé. Pour Jacques Laffite, qui est passé près du Saint Graal plusieurs fois en Principauté sans toutefois parvenir à s’y imposer, le défi est d’autant plus excitant pour les pilotes qu’il comporte sa part de risques.

Ici, c'est particulier, car c'est un circuit très dangereux, très difficile. Il y a du glamour tout autour. Il y aura beaucoup de monde, on aime tous Monaco. Gagner à Monaco, c'est un Bâton de Maréchal”, illustre ainsi Jacques Laffite pour ToileF1.

Je n'ai pas de très bons souvenirs ici parce que je suis arrivé deuxième une fois , et une autre fois troisième. Je n'ai jamais eu beaucoup de réussite. J'ai gagné en F3 et Formule Renault, mais j'aurai bien voulu gagner en F1 ! La victoire m’a tout le temps échappé mais le souvenir d'ici, c'est aussi cette ambiance, et la puissance des moteurs. On y a des rapports courts, la pleine puissance, beaucoup de charges, des voitures très très chargées… Et puis, il faut frôler les rails en permanence. C'est ce que j'aime !”, détaille-t-il avec passion.

La F1 a bien changé depuis que Laffite était derrière le volant avec les nombreux français de la filière Renault-Elf.

Oui, parce qu'avant, les pilotes s'arrêtaient trois fois. C'étaient des voitures de qualifications que l'on pilotait. La meilleure auto était imbattable. Aujourd'hui, avec le plein d'essence, tout est différent, et c'est ce qui fait la différence. C'est aussi simple que ça, avec en plus le travail de Pirelli sur les pneus”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jacques Laffite
Type d'article Actualités