Les motoristes appelés à trouver des solutions

Les motoristes impliqués en Formule 1 ont été appelés à trouver des solutions aux fameuses unités de puissance, trop complexes et beaucoup trop chères.

Yasuhisa Arai, grand patron de la compétition chez Honda, a confirmé qu’une réunion avait eu lieu avec les représentants des motoristes. Ce meeting avait pour but de trouver des façons de réduire les coûts. Des solutions devront être proposées avant le 15 janvier prochain.

Nous avons beaucoup discuté, mais rien n’a été décidé”, déclare Arai à Autosport. “Cette réunion était destinée à discuter des coûts. Il y a plusieurs façons d’y parvenir. Nous devons donc les étudier et en discuter à nouveau plus tard. Cela pourrait prendre un certain temps. Il est bon que nous ayons ces discussions afin d’assurer une stabilité et une durabilité en F1”.

Le rôle des ingénieurs

Représentant Ferrari, Maurizio Arrivabene a affirmé que les choix techniques devaient être décidés par les patrons de écuries de F1, et non pas par les ingénieurs.

La FIA nous a soumis une longue liste de choses à valider. Nous devions considérer chaque pièce du moteur, et remplir une sorte de grille. Nous avons donc changé l’angle de la réunion,” explique Arrivabene.

J’aime beaucoup les ingénieurs, mais si on les laisse décider, cela devient vite ingérable. Nous [les directeurs d’écuries] devons fixer des objectifs à nos ingénieurs et ils doivent les respecter. Puis ils se réuniront et tenteront d’apporter des solutions."

"On ne peut pas concevoir un moteur pour 2018 en seulement trois heures de réunion. Je crois que les décisions prises vont dans la bonne direction et que les ingénieurs pourront atteindre les objectifs fixés”, conclut l'Italien.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags f1, ferrari, honda, moteur