Mai 2014 : Jackpot pour Bianchi à Monaco !

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer

Mai 2014 : Jackpot pour Bianchi à Monaco !

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer. A travers des faits marquants, des articles qui figurent au rang de ceux les plus lus, ou encore via certaines anecdotes, revivez les événements qui ont jalonné l’année F1 et sport automobile.

La veille du Grand Prix de Monaco, Jules Bianchi regrettait de ne pas avoir pu atteindre la Q2. S’il espérait faire mieux en course, il n’envisageait certainement pas de marquer ses premiers points en Formule 1 ! Et pourtant, suite aux nombreux incidents ayant ponctué la course, le Français a progressé jusqu’à la huitième place, avant de rétrograder neuvième pour avoir écopé d’une première pénalité sous le régime du Safety Car.

Malgré ces avatars, Bianchi savourait comme il se doit cet exploit.

"On attend ça depuis longtemps. On l’a fait, je suis très fier d’eux et heureux de leur donner un résultat. Je ne peux rien dire de plus, c’est vraiment génial pour moi et le team".

La course n’aura pas été de tout repos pour le Français, mais le rythme de sa Marussia l’a également aidé à obtenir ce résultat en plus des abandons.

"J’ai pris un départ de merde (sic !), en fait, pour être honnête ! Après, le rythme a été bon, on a fait un très long relais avec les supertendres, ça a été dur à gérer. Les gars ont fait du super travail aux tests de Barcelone. On savait qu’on avait du rythme mais bien entendu, on a eu de la chance car d’autres gars devant se sont crashés."

Pour ce qui est des pénalités, Bianchi assumait sa responsabilité pour la première mais ne saisissait pas pourquoi il en avait reçu une deuxième à l'arrivée.

"Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai eu la pénalité. La première, je sais, c’est parce que Gutiérrez s’est arrêté une position devant sa ligne. C’était clairement une erreur. Mais la seconde, je ne sais pas. Si c’est les règles, c’est comme ça, je ne vais pas me plaindre".

Pénalité(s) ou pas, l’essentiel était assuré pour le Niçois, à quelques encablures de chez lui : "Je suis dans les points donc ce n’est pas un problème. Je suis vraiment fier de l’équipe. Ça fait longtemps qu’ils attendent ce premier point. Les premières courses ont été difficiles, je veux vraiment les remercier".

partages
commentaires
Mai 2014 : Rosberg poleman à Monaco... Grâce à une erreur !

Article précédent

Mai 2014 : Rosberg poleman à Monaco... Grâce à une erreur !

Article suivant

Juin 2014 : Newey rempile chez Red Bull... Mais prend du recul

Juin 2014 : Newey rempile chez Red Bull... Mais prend du recul
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021