Michael souhaiterait réintroduire le KERS en 2011

Sam Michael, directeur technique de Williams, souhaiterait voir une réintroduction du KERS, le système de récupération d'énergie cinétique, dès la saison 2011

Sam Michael, directeur technique de Williams, souhaiterait voir une réintroduction du KERS, le système de récupération d'énergie cinétique, dès la saison 2011.

En effet, Ferrari et Renault ont présenté à l'Association des Equipes de Formule 1 (FOTA) à la fin du mois de mars un système permettant de revenir au KERS pour moins d'un million d'euros. Les équipes avaient dépensé 10 à 20 millions pour son développement en 2009.

"Attendre 2013 était notre position de départ, mais Ferrari et Renault ont présenté à la FOTA une proposition prouvant qu'elles pouvaient le mettre en place et le faire fonctionner pour moins d'un million d'euros," a déclaré Sam Michael.

"Ce n'est pas comme le KERS de l'année dernière qui vous faisait dépenser 10 à 20 millions d'euros, voire plus. Ce serait désormais moins d'un million d'euros qui serait nécessaire pour le faire fonctionner."

De ce fait, Sam Michael est favorable à une réintroduction du KERS dès l'année prochaine : "Nous souhaiterions donc introduire le KERS dès la saison 2011."

L'Australien affirme également que cela ne va pas à l'inverse de la réduction des coûts tant que ce million d'euros n'est pas dépassé.

"Je pense que ce n'est pas incompatible avec une réduction des coûts du moment que cela reste sous le million d'euros. C'est tout à fait différent de, par exemple, dépenser de l'argent dans un programme de développement d'un nouveau moteur."

Il estime également que le KERS doit être introduit en Formule 1 car certaines voitures de série en sont équipées, ajoutant : "Il serait donc logique pour la Formule 1 d'en faire de même."

On a pu voir la saison dernière que les voitures équipées de ce système pouvaient dépasser un adversaire bien plus facilement. Sam Michael estime donc que si une écurie est équipée du KERS, alors les autres doivent en faire autant.

"Pour moi, l'avantage est que la voiture sera plus rapide. Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas l'avoir si vos concurrents en sont équipés. On parle de trois à quatre dixièmes au tour."

"L'année dernière, les écuries équipées du KERS étaient plus rapides. Regardez McLaren à Abu Dhabi, ils étaient très compétitifs avant de rencontrer des problèmes de freins, et encore, c'était avec les anciens types de pneus. Maintenant avec les nouveaux pneus étroits, il sera encore plus facile de bien faire fonctionner le KERS."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités