Pirelli s'interroge sur les départs arrêtés après neutralisation

partages
commentaires
Pirelli s'interroge sur les départs arrêtés après neutralisation
1 juil. 2014 à 11:52

Le Conseil Mondial du Sport Automobile a adopté la semaine dernière une nouvelle procédure pour relancer la course après une neutralisation

Le Conseil Mondial du Sport Automobile a adopté la semaine dernière une nouvelle procédure pour relancer la course après une neutralisation. Excepté dans certaines conditions, une intervention de la voiture de sécurité entrainera en 2015 un nouveau départ arrêté.

Directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery n’est pas opposé à cette mesure mais aimerait connaitre davantage de détails à ce sujet. Il explique les problèmes que cela peut entraîner d’un point de vue pneumatique, même si selon-lui les éventuels soucis se situent davantage du côté d’une surchauffe probable des monoplaces.

« Nous avons besoin de comprendre un peu plus de détails. Il y aura un départ arrêté mais après combien de temps ? », s’interroge-t-il. « On voit que lorsque les voitures rentrent, il y a toutes sortes de ventilateurs utilisés, alors il y a beaucoup de questions à poser. Il ne s’agit pas seulement de la perte de température des pneus, les voitures peuvent peut-être surchauffer, donc c’est quelque chose qui devra être parfait. »

« De notre point de vue, lorsque l’on est derrière une voiture de sécurité, les températures chutent. Nous allons devoir faire des simulations pour travailler sur le temps où ils vont rester sur la grille, c’est quelque chose que nous voulons analyser. »

Jenson Button est l’un des rares pilotes à avoir accueilli cette nouvelle mesure sans en remettre en cause l’idée. « Je pense que c’est formidable pour les fans, pour un grand spectacle, et le départ est une partie excitante de la course », explique-t-il.

En revanche, lui aussi s’interroge quant aux pneumatiques. Le Champion du Monde 2009 explique notamment que donner un départ avec des pneus usés et moins d’adhérence pourrait s’avérer très dangereux. Il soumet ainsi l’idée d’une réglementation permettant de chausser des gommes neuves. « Ce pourrait être le chaos. Ce sera meilleur pour les télévisions, mais il faudra peut-être une règle au sujet des pneus », prévient-il.

Prochain article Formule 1
Pérez ne voit pas de motif d'inquiétude avant Silverstone

Article précédent

Pérez ne voit pas de motif d'inquiétude avant Silverstone

Article suivant

Palmarès : Les dix derniers vainqueurs à Silverstone

Palmarès : Les dix derniers vainqueurs à Silverstone
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button Boutique
Type d'article Actualités