Pirelli va changer ses pneus à partir du Canada

Pirelli n'a finalement pas tardé à prendre des mesures suite au Grand Prix d'Espagne

Pirelli n'a finalement pas tardé à prendre des mesures suite au Grand Prix d'Espagne. Le manufacturier italien a annoncé ce mardi midi que ses pneus seraient modifiés à partir du Grand Prix du Canada.

Dans un premier temps, Pirelli va modifier la structure de ses pneus, pour revenir à des caractéristiques proches de celles vues en 2011 et 2012.

D'autres réunions doivent se tenir cette semaine à Milan pour décider des éventuelles modifications ou non des composés de gommes.

"Nous n'avions jamais envisagé qu'il y ait des courses avec quatre arrêts, donc nous allons faire des changements dans la construction des pneus", a annoncé Paul Hembery à Autosport. "Nous allons prendre une partie de la conception des pneus 2013, mais aussi quelques éléments de 2011 et 2012 qui nous ont bien servis durant cette période. Nous voulons revenir à des courses à deux ou trois arrêts."

Selon le directeur de Pirelli Motorsport, la firme de Milan a été prise de cours par le niveau de performance plus élevé des voitures cette saison, qui exigeraient davantage des pneumatiques.

"Nous avons probablement sous-estimé la performance. Nous ne pouvons pas faire de tests avec les voitures actuelles, et tout ce que nous avons c'est une Renault de 2010 qui est plus lente de quatre à cinq secondes que les F1 ne l'étaient dimanche dernier. Nous ne voulons pas faire de gros changements, et nous ne voulons pas pénaliser les équipes qui ont fait le choix de privilégier la conservation des pneus. Nous devons faire quelque chose pour améliorer la situation."

Hembery a ainsi tenu à préciser que les modifications ne seraient pas trop importantes, afin de ne pas favoriser des équipes ou en désavantager d'autres. A ce titre, il dément toute pression de Red Bull Racing pour que Pirelli prenne cette décision.

"Ces changements sont apportés pour Pirelli, pas pour quelqu'un d'autre. Nous devons trouver le bon équilibre. Nous ne voulons pas réagir de manière excessive, car en faisant cela nous pourrions aider d'autres équipes. Les gens vont dire qu'il y a eu la pression de Red Bull, mais il n'y a pas eu de pression excessive de leur part. Il y a eu beaucoup plus de choses dites dans les médias que ce qu'ils m'ont dit eux-mêmes."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités