La copie interdite ne change rien au modèle Racing Point

Racing Point se pliera volontiers à la clarification de la réglementation F1 en matière de copie des monoplaces, qui doit intervenir dès l'an prochain, sans que cela n'affecte son organisation.

La copie interdite ne change rien au modèle Racing Point

En défrayant la chronique et en portant à un stade supérieur le débat sur la conception indépendante des monoplaces en F1, l'écurie Racing Point a provoqué une réaction de la FIA, qui va modifier la réglementation à l'avenir. La structure de Silverstone a ouvertement repris la philosophie de Mercedes en copiant tout ce qu'elle pouvait de la W10 de l'an dernier, tandis que la concurrence s'est émue de ce qu'elle considère être un partage technologique non réglementaire. Dans cette affaire, Renault a plus précisément ciblé les écopes de freins, et les commissaires ont estimé que Racing Point avait enfreint le règlement dans le processus de conception de ces pièces, condamnant l'équipe à 15 points de pénalité au championnat constructeurs ainsi qu'à 400 000 € d'amende. Rien n'est encore définitif néanmoins, puisque Renault, Ferrari et Racing Point ont fait appel de cette décision.

Lire aussi :

Toujours est-il que la FIA a d'ores et déjà communiqué aux écuries son intention de modifier les règles dès la saison prochaine afin de restreindre les possibilités de copie, notamment en interdisant la rétro-ingénierie à partir de photographies. L'incidence devrait être limitée à moyen terme puisque les monoplaces 2020 seront en grande partie gelées et conservées pour 2021, faisant l'objet d'un système de jetons pour les développer, mais l'intention est claire. Change-t-elle pour autant l'organisation de Racing Point et ses projets d'avenir ?

"Je ne crois pas du tout que ça change notre business model", rétorque Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie qui deviendra l'an prochain l'incarnation officielle d'Aston Martin en F1. "Nous ne sommes pas l'équipe la plus touchée [par le changement de règlement]. Nous avons 500 employés. La raison pour laquelle nous n'en avons pas 700 ou 800 comme certaines plus grosses écuries est que nous ne produisons pas les pièces en interne. Mais si l'on se compare à n'importe qui d'autre en ce qui concerne le personnel pour la conception, le développement et l'aéro, c'est pareil. Nous sommes comme les grosses équipes."

"Ça n'a aucune incidence. Nous avons toujours été un constructeur, depuis l'époque Jordan jusqu'à l'époque Racing Point, et à tout moment entre ces deux-là. Nous avons la capacité de concevoir, développer et construire tous nos composants. Ça n'aura aucune incidence sur notre business model. Si la réglementation est clarifiée, nous resterons dans les limites définies par les règles. Il n'y a absolument aucun problème."

Racing Point campe ainsi sur ses positions, affirmant avoir simplement exploité les zones d'ombre de la réglementation actuelle, tout en acceptant de ne plus le faire si les textes sont modifiés à l'avenir. À plus large échelle, les projets de l'écurie ne seront donc pas affectés, avec notamment la construction d'une usine flambant neuve à Silverstone. Celle-ci sera opérationnelle en 2022, le retard sur le plan initial ayant été provoqué par la crise du coronavirus. Elle doit notamment permettre à l'équipe de réunir plusieurs pôles sous le même toit et, par exemple, de prendre à son compte la production des pièces.

partages
commentaires
Grosjean remet en question le statut de constructeur en F1

Article précédent

Grosjean remet en question le statut de constructeur en F1

Article suivant

Hülkenberg ne veut pas d'un rôle de réserviste en F1

Hülkenberg ne veut pas d'un rôle de réserviste en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021