Remontée fantastique de Charles Pic

Avec l'obligation d'effectuer un drive through dans les cinq premiers tours de course, Charles Pic savait que son Grand Prix du Japon n'allait pas être facile

Avec l'obligation d'effectuer un drive through dans les cinq premiers tours de course, Charles Pic savait que son Grand Prix du Japon n'allait pas être facile.

Giedo van der Garde et Jules Bianchi ayant tous deux abandonné dans un accrochage au départ, la course de Pic se résumait à une bataille à distance contre Max Chilton. Le Français a purgé sa pénalité dès le premier tour, et s'est attelé à la tâche de remonter sur la Marussia.

Constamment plus rapide, Pic a pris un avantage définitif à la fin de la course et a creusé l'écart à raison de plusieurs secondes par tour. En effet, sa gestion des pneumatiques (notamment un relais de 18 tours en pneus tendres) lui a permis d'aborder le dernier tiers de course avec des pneus plus frais que ceux de son concurrent, d'où un avantage qu'il a concrétisé avec brio. Il s'est classé 18e de la course.

J'ai pris un bon départ, mais nous avions déjà décidé de faire le drive through à la fin du premier tour pour s'en débarrasser, et à partir de là, j'ai rattrapé mon retard”, relate le pilote Caterham. “Mon objectif était de passer Chilton, et j'ai fini avec presque 20 secondes d'avance, donc nous n'aurions pas pu espérer bien mieux aujourd'hui”.

J'étais en pneus durs pour le premier relais. Ils ont bien tenu, et on m'a rapidement dit que je pouvais attaquer pour réduire l'écart autant que possible. Nous nous sommes arrêtés pour la première fois au 17e tour et avons fait le deuxième relais en pneus option neufs, sur lesquels j'ai eu un bon rythme jusqu'au deuxème arrêt au 35e tour”.

Le dernier relais était sur un autre train de durs, et je suis ressorti environ 11 secondes derrière la Marussia. J'ai donc attaqué autant que possible et j'ai réduit l'écart à huit secondes alors qu'il ne restait que 11 tours. Je lui prenais environ une seconde par tour, et à cinq tours de la fin, je l'ai eu, et j'ai creusé l'écart pour finalement finir 18e. Je dois dire que je suis très content vu le temps que j'ai perdu au premier tour, mais j'ai continué à attaquer. Je pense que ce résultat est mérité pour tout le travail réalisé par toute l'équipe, et il montre que nous ne cessons jamais de nous battre”, conclut Pic.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Max Chilton , Charles Pic , Jules Bianchi
Type d'article Actualités