Renault : "Pas d'équipe aussi avancée que nous sur 2021"

En ayant fait basculer très tôt de nombreuses ressources sur la préparation du changement de réglementation 2021, Renault pense avoir pris un temps d'avance sur la concurrence.

Renault : "Pas d'équipe aussi avancée que nous sur 2021"

En constante progression depuis son retour avec une équipe d'usine début 2016, Renault F1 a connu un coup d'arrêt en 2019 sur le plan des résultats, retombant de la quatrième à la cinquième place du championnat constructeurs. La marque française a entrepris de rebâtir une écurie pour gagner après avoir racheté Lotus il y a maintenant un peu plus de quatre ans, mais réduire l'écart avec les meilleurs prend du temps et demande également à jouer les équilibristes sur le plan des ressources. Dans la manière d'aborder la saison qui se profile, la donne est délicate pour l'intégralité du plateau : quand et comment préparer au mieux la future réglementation 2021 sans pour autant gâcher les perspectives à très court terme ?

Lire aussi :

Dans la situation de Renault, le choix est assumé puisque Cyril Abiteboul assure qu'une majeure partie des ressources de l'écurie a basculé très tôt sur les préparatifs de la saison 2021. Une précocité qui fait même penser au directeur général de l'équipe française que personne d'autre n'a franchi le pas plus tôt que le Losange. Dans le clan tricolore, on ne veut pas manquer la "grosse opportunité" que confère l'entrée dans une nouvelle ère réglementaire.

"Il n'y a aucune équipe qui aborde 2021 de la même manière que nous le faisons", assure Cyril Abiteboul dans une interview accordée au magazine MotorSport. "Je ne crois pas qu'il y ait une équipe aussi avancée que nous sur 2021, tout simplement parce que nous avons décidé d'y allouer énormément de ressources. Mais 2021 ne devrait pas être une excuse pour vivre une mauvaise saison en 2020. Je m'attends à une meilleure saison, et à ce que nous soyons capables de concrétiser les changements et les améliorations réalisés cette année."

Pour parvenir à ses fins, Renault doit en moins de deux ans réduire de manière considérable l'écart qui sépare son écurie des trois meilleures que sont Mercedes, Ferrari et Red Bull Racing. "Ce sera la prochaine difficulté et c'est toujours l'objectif pour nous", admet Cyril Abiteboul, qui remet en perspective le plan de marche établi. "C'est un objectif pour 2021. Dans notre programme, tout a été construit autour de cet objectif à long terme de 2021, car conformément à notre stratégie, c'est la première grosse opportunité pour y parvenir. Mais avant 2021 il y a 2019, il y a 2020. Il y a un résultat et une pression à court terme que tout le monde fait reposer sur nous. Et c'est normal, ça fait partie du sport."

partages
commentaires
C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

Article précédent

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

Article suivant

Mercedes ne favorisera pas Hamilton pour égaler Schumacher

Mercedes ne favorisera pas Hamilton pour égaler Schumacher
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021