Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
54 jours
09 mai
Prochain événement dans
60 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
99 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
116 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
203 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
207 jours
10 oct.
Course dans
217 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
232 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
239 jours
07 nov.
Course dans
246 jours

Renault promet "l'équité absolue" à Red Bull et McLaren

Dans la foulée des annonces officielles qui ont eu lieu en cascade à Singapour, Renault a précisé sa vision stratégique pour la saison prochaine.

Renault promet "l'équité absolue" à Red Bull et McLaren
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13 et Fernando Alonso, McLaren MCL32
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, avec de la peinture aéro sur le déflecteur
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Fernando Alonso, McLaren MCL32, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Alain Prost
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, sort des stands devant Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

En 2018, en plus de son écurie d'usine, le Losange motorisera McLaren ainsi que Red Bull Racing. Le constructeur français n'équipera plus Toro Rosso, estimant qu'aller au-delà de trois équipes aurait considérablement affecté la qualité de ses services.

Tout en travaillant sur sa future monoplace, McLaren va désormais pouvoir avancer sur l'intégration de l'unité de puissance Renault. Quelques informations ont déjà été échangées avant l'officialisation de l'accord mais le temps presse déjà. Pour l'écurie de Woking, c'est également un revirement complet dans la philosophie qui était prônée avec Honda, puisqu'elle ne disposera plus d'un accord d'usine mais d'une entente client. Néanmoins, Renault promet une équité totale dans la fourniture de ses blocs propulseurs.

"C'est une équité absolue de fourniture, en matériel et en software", promet au micro de Canal+ Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing. "Mercedes n'a pas exactement les mêmes modes d'utilisation du moteur entre les différentes écuries. Renault choisit toutefois l'architecture du moteur, et les autres doivent s'aligner, même si ça ne leur convient pas toujours."

Quel avenir avec Red Bull ?

La suite est en revanche incertaine, alors que plusieurs sources indiquaient dès jeudi que Renault refuserait de motoriser Red Bull Racing après 2018, contraignant l'équipe autrichienne à choisir Honda pour 2019. Le scénario n'est pour le moment pas confirmé par la marque française.

"Ce qu'on peut confirmer, c'est que l'on travaille ensemble en 2018, on fera ce qu'on peut pour les soutenir", souligne Cyril Abiteboul. "On aura vraiment une équité de traitement entre Red Bull, Renault et McLaren. La suite, on ne peut pas trop en parler. Red Bull le fera pour eux-mêmes et nous pour nous. Nous avons une filière pilotes, et le moteur est souvent un moyen d'emmener nos jeunes pilotes en Formule 1. C'est clairement quelque chose que nous n'aurions pas pu faire avec Red Bull et Toro Rosso."

Sur le plan des pilotes, justement, Renault a pu négocier le prêt de Carlos Sainz pour l'année prochaine, comme une contrepartie de la fin de contrat prématurée auprès de Toro Rosso. Une opportunité qu'espérait réellement le constructeur pour son équipe d'usine, et qui lui laisse également la possibilité d'avoir des portes ouvertes sur le marché des transferts. 

"On a un contrat avec Carlos pour 2018, en 2017 on a un contrat avec Jolyon Palmer", précise Alain Prost, conseiller spécial de Renault. "On se concentre sur notre stratégie. Carlos Sainz a un contrat avec nous pour un an, en 2018, et reste dans la filière Red Bull. Cela nous laisse la possibilité de voir ce qui se passe. Le marché va être très ouvert, avec beaucoup de bons pilotes qui finissent leur contrat. Nous avions une vision sur Sainz, nous pensons qu'il va nous donner beaucoup en 2018. On verra ce qui se passera plus tard."

partages
commentaires
Prost espère "des relations apaisées et constructives" avec McLaren

Article précédent

Prost espère "des relations apaisées et constructives" avec McLaren

Article suivant

EL2 - Red Bull avec sérénité

EL2 - Red Bull avec sérénité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021