Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Renault testera les premiers pneus 18 pouces de Pirelli

partages
commentaires
Renault testera les premiers pneus 18 pouces de Pirelli
Par :
31 août 2019 à 13:00

Pirelli va donner dans moins de deux semaines le coup d'envoi de son programme de développement dédié aux futurs pneus 18 pouces.

Renault F1 sera la première écurie à tester les pneus Pirelli 18 pouces dans le cadre du programme de développement mis en place pour 2021. Ces premiers essais auront lieu les 12 et 13 septembre sur le Circuit Paul Ricard, et Sergey Sirotkin devrait être le pilote à qui sera confié le volant de la monoplace adaptée pour l'occasion. 

Renault est l'une des trois équipes volontaires pour prendre part au programme Pirelli, aux côtés de McLaren et Mercedes. Il fallait pour cela créer une monoplace modifiée, basée sur un châssis 2018 tout en permettant de chausser des roues aux nouvelles dimensions, qui entreront en vigueur dans deux ans. Chacune des trois équipes participera à deux jours d'essais d'ici la fin de l'année : pour McLaren ce sera en octobre, toujours au Castellet, tandis que Mercedes roulera en décembre. 

Lire aussi :

En 2020, Pirelli aura un total de 25 journées de test pour préparer ses nouvelles enveloppes, auxquels s'ajouteront trois journées d'essais pour la validation finale à Abu Dhabi après le dernier Grand Prix de l'année. Toutes les équipes ont été invitées à proposer une monoplace adaptée pour ces tests, qui sera dérivée du châssis 2019, et la plupart devraient le faire. 

"Nous commençons avec Renault quelques jours après Monza, au Paul Ricard", confirme Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Nous aurons en même temps Mercedes, qui utilisera une voiture actuelle pour la dernière fois. Les préparatifs se passent bien. Ce sera le premier véritable test avec les pneus 18 pouces et une voiture modifiée, donc tout sera nouveau, et il y aura de nombreux points d'interrogation. Mais il est important pour nous de commencer en septembre, de manière à avoir le temps de réagir si nous trouvons un comportement non prévu dans les simulations."

"Je peux dire que le travail essentiel se fera au niveau de la construction, comme vous pouvez l'imaginer, donc nous débuterons avec un composé que nous connaissons. Pour les premiers essais, il s'agit de définir la construction. Nous pouvons la définir en un test, mais nous partons d'une construction connue, d'une base. Nous avons des variantes à tester également."

Des données précieuses pour Pirelli

Pour Pirelli, ce n'est pas un saut complet dans l'inconnue, puisque de nombreux essais ont déjà eu lieu avec la future F2 de 2020, qui sera dotée de roues 18 pouces. Néanmoins, les voitures adaptées par les trois écuries dès cette fin d'année s’avéreront précieuses pour le manufacturier italien. 

"En F2, nous avons une voiture qui est proche de la version finale pour l'année prochaine, avec de l'avance, tandis qu'en F1 c'est une voiture adaptée", souligne Isola. "C'est la plus grosse différence entre la F1 et la F2. Pour nous, il est important d'avoir une monoplace modifiée qui est représentative du niveau de performance attendu. Bien sûr, les voitures 2021 seront complètement différentes, et nous ne pouvons pas demander aux écuries de construire une monoplace 2021. Le niveau d'appui aérodynamique estimé pour 2021 devrait être plus faible. C'est plus facile de retirer de l'appui que d'en ajouter."

"Si une équipe ne prépare pas de voiture modifiée, elle ne peut pas participer aux essais d'Abu Dhabi [fin 2020]. Ces essais sont aussi conçus pour donner aux équipes l'opportunité de choisir les gommes pour les premiers Grands Prix de la saison, donc si une équipe n'apporte pas de voiture modifiée, elle n'a pas la possibilité de choisir les pneus."

Article suivant
Ferrari aura bien son évolution moteur à Monza

Article précédent

Ferrari aura bien son évolution moteur à Monza

Article suivant

Qualifs - Leclerc creuse un gouffre avec Vettel et Hamilton

Qualifs - Leclerc creuse un gouffre avec Vettel et Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Tags pirelli , mario isola
Auteur Basile Davoine