C'est Renault qui progressera le plus en 2018, affirme Wolff

Directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff analyse la concurrence pour la saison 2018 de Formule 1. L'Autrichien se méfie tout particulièrement de Renault.

Deux ans après une période quelque peu transitoire qui fait suite à son rachat de l'écurie Lotus, Renault a l'ambition de s'imposer comme la meilleure équipe derrière un top 3 qui paraît intouchable, composé de Mercedes, Ferrari et Red Bull. Impressionné par la restructuration du Losange, Wolff estime que celui-ci va effectuer de grands progrès par rapport à 2017, même s'il ne sait pas dans quelle mesure.

Interrogé par Motorsport.com sur la concurrence en vue de la campagne à venir, Wolff entame sa réflexion par une de ses écuries clientes : "Force India ? Le duel entre [Sergio] Pérez et [Esteban] Ocon devient divertissant. Tous deux veulent se distinguer en 2019, donc cette saison devient essentielle pour eux."

"Williams a un design audacieux, donc je suis curieux de voir comment cela va tourner. Le nouveau venu [Sergey] Sirotkin a peu d'expérience, mais a sa rapidité pour compenser. [Lance] Stroll doit être un leader à 19 ans, dans sa deuxième année [en F1]."

"Mais pour moi, c'est Renault qui va faire le plus grand pas en avant. L'écurie va utiliser toutes ses ressources et a des pilotes ambitieux avec [Nico] Hülkenberg et [Carlos] Sainz."

En deuxième moitié de tableau, Wolff s'attend à ce que Toro Rosso crée la surprise malgré une unité de puissance Honda qui représente un handicap sur le papier, sans oublier Sauber qui se voit renforcé par son nouveau partenariat avec le groupe Fiat.

"Toro Rosso a aussi le facteur Franz Tost et Honda avec de nouvelles ambitions", poursuit-il. "Ce directeur d'équipe est un racer et est travailleur, donc il pourrait y avoir des surprises."

"Haas-Ferrari sera difficile à évaluer, parce que l'équipe a un peu perdu en 2017, tandis que McLaren-Renault a désormais le moteur pour se battre avec Red Bull. Les deux affirment avoir le meilleur châssis, ce qui sera passionnant."

"Et Sauber avec Alfa Romeo, c'est plus qu'un artifice marketing. L'écurie a la meilleure soufflerie en F1, avec comme pilote [Charles] Leclerc, qui est considéré comme une star de l'avenir, et avec comme directeur d'équipe [Frédéric] Vasseur, un vrai racer."

Un titre encore disputé

Mercedes a remporté tous les titres en jeu lors des quatre dernières saisons, mais a subi une certaine concurrence de la Scuderia Ferrari l'an passé. Wolff s'attend à ce qu'il en soit de même cette année, et continue de se méfier d'une écurie Red Bull aux pilotes remarquables.

"Ferrari a fait un bond de géant de 2016 à 2017", souligne-t-il. "La voiture sera rapide de nouveau cette année, et Sebastian [Vettel] est un leader fort et confiant."

"Red Bull a un très bon duo de pilotes : un garçon toujours souriant [Daniel Ricciardo], qui pilote vraiment bien, et un immense talent [Max Verstappen] qui polarise, ouvre et tire la F1 vers le haut. C'est un line-up de premier plan, clairement. De plus, dans la deuxième moitié de saison 2017, l'écurie a réalisé un développement à nul autre pareil. Si Red Bull reste en bons termes avec Renault, ce sera un concurrent redoutable."

Pas de décision sur Bottas avant l'été

Qu'en est-il de l'avenir de Valtteri Bottas ? Le Finlandais a suffisamment convaincu pour obtenir une deuxième campagne chez Mercedes, mais pour 2019, sa présence dans le second baquet reste mise en doute, d'autant que plusieurs pilotes de premier plan pourraient être sur le marché des transferts.

"Nous étudierons son développement cette année et prendrons une décision à partir de l'été", commente Wolff au sujet de Bottas. "Pour Lewis, une prolongation ne dépend que de détails. Je pars du principe que nous allons continuer ensemble."

Propos recueillis par Gerhard Kuntschik

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Renault F1 Team , Force India , Williams , Toro Rosso , Haas F1 Team , Ferrari , Red Bull Racing , McLaren
Type d'article Actualités