La F1 ne précipitera pas le retour du public sur les GP

Ross Brawn se montre optimiste pour que la Formule 1 puisse accueillir du public à la fin de sa saison européenne mais insiste sur le fait qu'aucune décision ne sera précipitée.

La F1 ne précipitera pas le retour du public sur les GP

La F1 va ouvrir la saison 2020 en Autriche le 5 juillet, après la pandémie de COVID-19 qui a provoqué le report ou l'annulation des dix premiers Grands Prix. Les huit premières épreuves de la saison auront lieu en Europe. Initialement, il s'agit de Grands Prix à huis clos et donc sans aucun public, ainsi qu'avec une présence réduite du personnel sur les lieux. S'exprimant dans le cadre de la série d'entretiens #thinkingforward, Ross Brawn s'est montré de plus en plus optimiste pour que les portes se rouvrent aux fans à l'avenir, mais la F1 ne veut pas annoncer une telle nouvelle trop tôt, de peur de devoir ensuite faire marche arrière.

Lire aussi :

"Nous ne précipiterons pas cela", a prévenu le patron sportif de la F1 lors d'une eConférence organisée par la FIA. "Je pense que certains des derniers Grands Prix européens sont optimistes, mais nous ne préférons pas prévoir cela. Lorsque nous partirons sur des courses extra-européennes, nous pourrons commencer à espérer voir des fans, mais même là, ce n'est absolument pas garanti."

"Organiser une course dans un environnement sûr et sécurisé est crucial. Nous parcourons le monde, nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir un problème dans un pays qui nous empêchera d'aller dans d'autres. Nous avancerons doucement sur ce plan. Pour nous, le public est crucial. Nous voulons le voir car les fans apportent beaucoup d'ambiance. Nous allons gérer cela très progressivement. Nous ne voulons pas nous lancer puis devoir reculer lorsque nous aurons un problème."

La F1 conserve l'espoir d'organiser entre 15 et 18 Grands Prix en 2020, alors que des nouvelles concernant la suite du calendrier sont attendues dans les semaines à venir. Ross Brawn rappelle qu'avoir des Grands Prix à huis clos est un point déterminant pour permettre à la saison de débuter et estime que cela suscitera l'intérêt et l'envie du public même s'il ne peut pas se rendre sur place.

"La situation est différente à travers le monde", a-t-il précisé. "Le fait que nous soyons préparés à accepter des courses à huis clos en début de saison nous a donné davantage d'opportunités. Ce n'est pas l'idéal, ça ne l'est pour aucun sport, car les fans constituent une part déterminante. Mais nous avons eu le sentiment que courir, diffuser la course et engager les fans comme nous le pouvions était bien plus souhaitable que ne rien faire."

"Le fait d'organiser des Grands Prix à huis clos nous permet d'avoir ces épreuves européennes. Naturellement, nous pouvons ajuster les choses progressivement, avec la compréhension de la situation par rapport à cette pandémie. Notre première partie de saison est en Europe. Nous sommes encore très flexibles sur la deuxième partie. Nous sommes confiants pour que ça se termine à Bahreïn et Abu Dhabi mais nous essayons de combler l'écart entre les deux."

partages
commentaires
Bottas est "un pilote plus complet" après la pause de la F1

Article précédent

Bottas est "un pilote plus complet" après la pause de la F1

Article suivant

Ricciardo et Renault de retour en piste

Ricciardo et Renault de retour en piste
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Luke Smith
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021