Ricciardo : Renault a "moins à perdre" et va prendre des risques

Daniel Ricciardo espère que Renault va essayer de prendre plus de risques durant la saison 2020 raccourcie, estimant qu'il y a "moins à perdre" pour les équipes de milieu de peloton.

Ricciardo : Renault a "moins à perdre" et va prendre des risques

La pandémie de COVID-19 a obligé la F1 à réduire son calendrier officiel à huit Grands Prix pour le moment, tous concentrés en Europe et en deux mois entre début juillet et début septembre. Le GP d'Autriche, du 3 au 5 juillet, va marquer le début de cette campagne particulière, et même si la discipline espère ajouter d'autres dates au programme, il sera loin de compter les 22 épreuves envisagées avant l'arrivée du nouveau coronavirus.

Un calendrier réduit peut s'aborder de différentes façons, les uns arguant que la moindre erreur ou abandon peut coûter très cher avec aussi peu de courses à une époque de grande fiabilité, les autres qu'il y a justement des coups à jouer en prenant plus de risques avec moins d'opportunités sur la table et des adversaires faisant potentiellement preuve de prudence. Daniel Ricciardo espère que son écurie, Renault, va justement essayer de capitaliser sur ce calendrier moins long.

Lire aussi :

"L'approche est juste d'y aller et de lancer rapidement une dynamique [dans la saison]", a-t-il déclaré dans une interview pour Sky Sports. "Je pense aussi que, [pour] nous en milieu de peloton, il y a un peu moins à perdre en termes de risque et de récompense. Je crois que nous allons saisir les opportunités et avec un peu de chance nous signerons quelques gros résultats, que ce soit sur huit, 12, 15 courses ; qui sait combien nous en aurons."

Renault sort d'une année 2019 décevante où il a perdu sa quatrième place du classement constructeurs acquise en 2018 au profit de McLaren, son unique client moteur qui accueillera d'ailleurs Ricciardo à partir de 2021. L'Australien s'attend à ce que la bataille entre les écuries de milieu de peloton se poursuive en 2020, les analyses du Losange laissant entendre qu'elle pourrait même être très serrée. "Je me souviens que nous avons eu l'analyse de ce que nous pensions être la hiérarchie et l'écart de bas en haut, [et] qu'au niveau du milieu de peloton, par rapport à nos prévisions tout du moins, c'était dans le même dixième."

"C'est ce que nous avons retiré des tests. Je pense qu'il va y avoir quatre ou cinq équipes dans une très, très petite marge. J'aimerais dire que nous avons réduit l'écart avec l'avant du peloton, mais évidemment des équipes comme Mercedes seront encore assez difficiles à dépasser, du moins en début de saison. Le milieu de peloton, Racing Point, McLaren et toutes les autres écuries qui y sont, ça va être serré. Je crois que nous serons quelque part par là, mais c'est vraiment hasardeux actuellement de dire qui va être devant."

Lire aussi :

Revenant sur les essais réalisés la semaine passée au Red Bull Ring avec la Renault de 2018, Ricciardo explique qu'ils ont été utiles pas seulement pour remettre les pilotes dans le bain mais également pour apprendre des choses sur un tracé qui n'a pas vraiment appuyé sur les points forts de l'écurie l'an passé. "C'était bien, même si ça ne correspond pas totalement à ce que nous aurons dans deux semaines."

"Pour moi, c'était bien, pas seulement de rouler sur le circuit, mais de retirer les toiles d’araignées et d'interagir avec l'équipe à nouveau, et juste de commencer à reprendre le travail du point de vue de la course. Je me suis entraîné physiquement lors des derniers mois, mais évidemment je n'ai pas piloté de F1. Que mon esprit soit revenu à cet état, c'était cool."

"L'Autriche a vraiment été notre pire course l'an passé, donc avoir une chance d'y revenir et d'avoir deux courses, nous allons prendre ça de façon positive et comme une opportunité d'apprendre et de progresser par rapport à l'année dernière, et non en se disant 'ça va mal se passer pour nous, ce début de saison va être difficile'."

partages
commentaires
Brawn : La F1 veut tirer des leçons du succès de l'eSport

Article précédent

Brawn : La F1 veut tirer des leçons du succès de l'eSport

Article suivant

C'était un 23 juin : la 1re victoire en F1 d'un constructeur français

C'était un 23 juin : la 1re victoire en F1 d'un constructeur français
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021