Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Russell a appris mais continuera à prendre des risques

Son erreur d'Imola lui servira à coup sûr de leçon, mais George Russell n'entend pas changer d'approche dans la manière dont il prend des risques au volant.

Russell a appris mais continuera à prendre des risques

Admettant être "encore dégoûté" aujourd'hui par l'erreur qu'il a commise à Imola, George Russell est toutefois clairement tourné vers l'avenir. Ce jeudi à Istanbul, le pilote britannique a insisté sur son impatience de reprendre le volant, ce week-end pour le Grand Prix de Turquie, afin de mettre définitivement ce mauvais épisode de côté. Il y a dix jours, alors que la voiture de sécurité était en piste et qu'il était dans le top 10 du Grand Prix d'Émilie-Romagne, Russell avait perdu seul le contrôle de sa Williams, le contraignant à l'abandon.

"Je crois que dans la vie, il faut aller de l'avant, regarder vers l'avenir, oublier et apprendre du passé et de ses erreurs", assure-t-il en décrivant son état d'esprit. "Je crois qu'à long terme, ça m'aidera à être un pilote plus complet et plus fort. Compte tenu de la nature de cette erreur, le sentiment était très différent des autres fois où j'ai pu faire de grosses erreurs dans ma carrière et en formules de promotion, comme lorsque je me suis mis dans le mur à Monaco, ou que je me suis crashé alors que je me battais pour la tête en F3. Mais je me sens bien et j'ai hâte de remonter dans la voiture."

Lire aussi :

Cette erreur, impossible de l'effacer, elle appartiendra définitivement à la carrière de George Russell. Cependant, les nombreux témoignages de soutien et de sympathie qu'a reçus le pilote de 22 ans sont eux aussi indélébiles. Lewis Hamilton, Toto Wolff, Romain Grosjean et bien d'autres encore ont rapidement fait preuve d'empathie envers celui qui est considéré comme l'un des grands espoirs de la F1 pour ces prochaines années. Le pilote Williams avoue qu'il ne s'attendait pas à une telle solidarité.

"J'ai reçu un immense soutien et ça veut dire beaucoup pour moi", souligne-t-il. "C'était très surprenant, de la part de vainqueurs de courses, d'autres pilotes, d'anciens Champions du monde, et même de gens extérieurs à la Formule 1. Tout le monde sait que nous attaquons à la limite, et parfois la voiture peut partir nulle part. Comme je l'ai dit, ça signifie beaucoup mais ça n'enlève rien à l'erreur que j'ai commise. Néanmoins ça m'aidera à aller de l'avant, j'en suis certain."

Continuer à repousser les limites

Et maintenant ? George Russell dit avoir énormément réfléchi depuis son incartade, sans s'épargner, allant jusqu'à parler d'une erreur "inacceptable". Retenir la leçon, le pilote Williams le fera sans aucun doute. Changer d'approche, en revanche, n'est pas à l'ordre du jour, et c'est ce qu'il a précisé à son équipe en lui adressant un courrier entre les deux Grands Prix.

George Russell, Williams Racing

"Ce n'était pas forcément une lettre d'excuses", précise Russell. "C'était plutôt une lettre pour l'équipe. Je leur envoie souvent mes pensées et mes opinions. Et je crois naturellement que d'abord, il fallait présenter des excuses pour l'erreur que j'ai faite et qui selon moi était inacceptable. Mais après cette erreur, ça m'a donné un peu de temps pour réfléchir… la course récompense parfois ceux qui prennent des risques, mais parfois elle récompense ceux qui ont une approche plus prudente."

"Le week-end dernier, j'aurais signé un résultat si j'avais adopté une approche plus prudente. Mais je me suis demandé où il fallait placer la frontière. Être plus prudent dans un tour de qualifications ? Être plus prudent avec les réglages ? Être plus prudent lors des arrêts au stand ? Nous sommes tous des compétiteurs, nous sommes tous ici pour repousser les limites. Et en faisant ça, des erreurs surviennent. Je me suis aussi demandé si nous devions avoir peur de faire des erreurs. Et je ne crois pas que nous le devrions. C'est ce que je leur ai dit, je crois. Est-ce que je regrette ce qui s'est passé ? Absolument. Mais est-ce que ça changera mon approche ce week-end et au-delà ? Non. Nous sommes tous ici pour repousser les limites car nous sommes tous des pilotes de course. Et c'est ce que nous faisons en courant."

partages
commentaires
Ocon attend Alonso : comment le Français se prépare

Article précédent

Ocon attend Alonso : comment le Français se prépare

Article suivant

Sergio Pérez : "L'année sabbatique est une option"

Sergio Pérez : "L'année sabbatique est une option"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Turquie
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021