Shell veut miser sur le refroidissement amélioré du biocarburant

Pour ne pas passer à l'électrique mais continuer son chemin vers la neutralité carbone, la F1 va demander aux motoristes d'utiliser des biocarburants. Shell a déjà lancé le développement d'un superéthanol dédié à la compétition.

Shell veut miser sur le refroidissement amélioré du biocarburant

La réduction des émissions polluantes est une priorité dans le monde de l'automobile, et ce sujet arrive de plus en compétition, où les moteurs sont soumis à des contraintes bien plus importantes et où la performance recherchée est supérieure, et surtout prioritaire, à la propreté des moteurs. Le règlement 2021 de la F1, repoussé en 2022 à cause du COVID-19, demandera aux motoristes d'utiliser des biocarburants. À l'image de ce que nous trouvons à la pompe, c'est sur un E10 que travaillent les fournisseurs de carburant, c'est-à-dire un carburant possédant 10% d'éthanol. Celui-ci est un dérivé d'alcool et il présente des propriétés qui pourraient aider les motoristes, comme l'explique Benoît Poulet.

"L'aspect intéressant pour la performance de la voiture est similaire à celui de mettre un gel refroidissant sur vos doigts, vous ressentez cet effet de froid. Ce sera la même chose pour les moteurs", détaille le directeur du développement F1 de Shell, à Motorsport.com. "Ça permettra de refroidir des pièces du moteur et ça pourrait présenter des bénéfices. Nous travaillons d'arrache-pied sur cela. Les propriétés sont assez intéressantes sur le plan de la combustion, et je pense que nous pouvons faire des choses intéressantes. Nous avons trouvé pour le moment que l'effet refroidissant était bon pour le moteur."

Lire aussi :

Dans les faits, l'éthanol présente des caractéristiques différentes de vaporisation par rapport au carburant classique, et les ingénieurs veulent exploiter cet effet de refroidissement pendant le cycle de combustion, ce qui permettrait d'augmenter la puissance des blocs propulseurs. La différence de température pourrait aussi être exploitée pour modifier la propriété des gaz sortant de l'échappement, et donc leur effet aérodynamique sur la partie arrière des monoplaces. Benoît Poulet explique que des employés de Shell ayant travaillé sur l'E10 dans le secteur de l'automobile de route ont été assignés au projet, et que la réflexion a débuté dès l'annonce de l'utilisation future de ces 10% d'éthanol dans les moteurs de F1.

"C'est un grand défi mais nous sommes vraiment satisfaits de passer au carburant E10, et à vrai dire, nous serions ravis d'en mettre plus de 10%. Nous avons des employés qui travaillent sur ce projet et à qui l'E10 est familier. C'est un grand changement car l'éthanol a des propriétés différentes des autres hydrocarbures. De ce fait, nous avons vraiment décidé de débuter tôt. C'est un peu comme les départements châssis [des équipes], nous avons débuté dès que le règlement a été publié. Sur la gestion de projet, j'ai dédié une personne à plein temps à cette question et nous avons désormais une bonne compréhension quant aux bénéfices de l'E10."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Briatore : Ferrari aurait dû remplacer Räikkönen dès 2018
Article précédent

Briatore : Ferrari aurait dû remplacer Räikkönen dès 2018

Article suivant

McLaren : "Crucial de protéger la santé économique" des écuries F1

McLaren : "Crucial de protéger la santé économique" des écuries F1
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021