Briatore : Ferrari aurait dû remplacer Räikkönen dès 2018

D'après Flavio Briatore, Ferrari aurait dû remplacer Kimi Räikkönen par Charles Leclerc dès les débuts de ce dernier en Formule 1, en 2018.

Briatore : Ferrari aurait dû remplacer Räikkönen dès 2018

Kimi Räikkönen avait signé à Maranello en 2014 mais n'est que rarement parvenu à se hisser au niveau de ses coéquipiers Fernando Alonso puis Sebastian Vettel, qui a remporté huit victoires de 2015 à 2017 quand le Finlandais ne s'est jamais imposé.

C'est à ce moment-là que Flavio Briatore (directeur de l'écurie Benetton/Renault de 1990 à 1997 et de 2000 à 2009), s'il avait été à la tête de la Scuderia, aurait pris la décision de promouvoir le jeune Charles Leclerc, qui restait sur des titres consécutifs en GP3 et en Formule 2. Ferrari a préféré placer le Monégasque chez Sauber avant de le titulariser un an plus tard, ironiquement au terme de la meilleure saison de Räikkönen depuis son retour dans l'écurie (une victoire, 12 podiums). Leclerc n'a pas manqué de s'illustrer en 2019, faisant jeu égal avec son coéquipier Sebastian Vettel et se classant devant lui au championnat des pilotes.

Lire aussi :

"Leclerc est jeune", commente Briatore dans le podcast Beyond The Grid. "Il prouve déjà qu'il a une grosse paire. Je pense que si j'étais chez Ferrari, j'aurais déjà remplacé Räikkönen par Leclerc il y a deux ans, parce qu'avec Räikkönen, on ne va nulle part. On ne peut rien gagner avec lui. À l'époque, j'aurais pris le risque de recruter Leclerc. Il est vraiment, vraiment fort."

Charles Leclerc, Ferrari

Cependant, l'Italien est tout particulièrement impressionné par Max Verstappen : "Pour moi, c'est Verstappen qui est incroyable. Ses dépassements sont fantastiques, c'est un gladiateur." Meilleur que son père Jos, qui a couru pour l'écurie Benetton menée par Briatore en 1994 ? "Aucun doute ! Le prénom est différent, mais le pilote est meilleur. Je le dis parfois à son père : 'J'aurais préféré avoir ton fils dans la voiture et pas toi !'"

Lire aussi :

Et dans un contexte où Lewis Hamilton est proche d'égaler ou de battre les principaux records de Michael Schumacher – ses sept titres et ses 91 victoires – Briatore est prompt à tempérer les exploits du pilote Mercedes. "Michael se battait avec les grands noms", souligne celui qui dirigeait l'écurie Benetton lorsque Schumacher a remporté les titres 1994 et 1995. "Il faut souligner que quand Michael est arrivé, la concurrence était rude ; on parle de Nigel Mansell, d'[Ayrton] Senna. La concurrence est désormais moindre. Il y a deux ou trois pilotes… Personne ne met la pression à Hamilton, il gagne facilement. Mais il fait partie des deux pilotes stars de la F1 : Hamilton et Verstappen."

partages
commentaires
Steiner confiant face à un Gene Haas "complètement engagé"

Article précédent

Steiner confiant face à un Gene Haas "complètement engagé"

Article suivant

Shell veut miser sur le refroidissement amélioré du biocarburant

Shell veut miser sur le refroidissement amélioré du biocarburant
Charger les commentaires
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021