Stroll livre les raisons d'une saison 2019 décevante

Conscient de son manque de performance en 2019, notamment en qualifications, Lance Stroll l'explique par plusieurs détails qu'il a mis du temps à régler.

Stroll livre les raisons d'une saison 2019 décevante

Quinzième du championnat 2019 pour sa première année chez Racing Point, Lance Stroll n'a ramené que 21 points à son équipe contre 52 pour son coéquipier Sergio Pérez. Le Canadien a payé le prix fort d'un niveau de performance irrégulier, et de séances de qualifications trop souvent ratées.

Si la quatrième place décrochée à Hockenheim au terme d'une course dantesque et à élimination sauve quelque peu les apparences, on ne dénombre autrement que cinq autres entrées dans les points, jamais au-dessus de la neuvième position. Le week-end allemand était par ailleurs venu mettre un terme à une incroyable série de 15 éliminations consécutives en Q1. Arrivé dans une écurie qui appartient désormais à son père Lawrence Stroll, le pilote de 21 ans justifie ce médiocre bilan par bon nombre de difficultés et de "détails".

Lire aussi :

"Au début de l'année, j'ai eu du mal avec mon installation dans la voiture, donc je ne me suis pas très bien adapté", explique-t-il. "Il a fallu quelques Grands Prix pour résoudre cela. Ça paraît ridicule mais c'est une réalité. En plus de ça, il fallait comprendre l'équilibre mécanique, l'équilibre aéro, les réglages du différentiel, les réglages du couple pour tirer le meilleur de la voiture."

"Les week-ends passent très vite et une fois que l'on arrive aux qualifications, si l'on n'est pas en phase avec la voiture, c'est tellement compétitif en milieu de grille qu'il n'y a pas vraiment la place pour une erreur. Il n'y a pas de marge pour se permettre une erreur avec les réglages et le pilotage. Avec l'expérience, tout ça s'est mis en ordre et la compréhension de la direction à prendre, de la manière de piloter la voiture et de la régler est devenue plus claire."

Même après avoir amélioré ses performances en qualifications à la mi-saison, Lance Stroll reconnaît qu'il n'a jamais eu le sentiment de faire le meilleur travail possible le samedi après-midi dans cet exercice, et qu'il s'agissait toujours d'un point à travailler pour 2020.

"J'ai constaté une amélioration, je dirais autour de la trêve estivale", confirme-t-il. "J'ai senti que j'avais beaucoup gagné en confiance dans la voiture, et c'est toujours positif d'aller de l'avant. Mais d'un autre côté, c'était frustrant durant la deuxième partie de saison de ne pas avoir pu convertir certaines de ces meilleures qualifications. Je ne crois pas que nous soyons encore là où nous le voulons le samedi. Ça peut changer très vite dans ce sport, on peut avoir deux bons résultat puis tout à coup avoir une vision de l'année qui est très différente. Mais oui, pour l'année prochaine [2020], c'est vraiment l'objectif : continuer à travailler sur mes qualifications et en sortir davantage de la voiture."

partages
commentaires
Red Bull voulait une "clarté absolue" sur le règlement moteur

Article précédent

Red Bull voulait une "clarté absolue" sur le règlement moteur

Article suivant

La saison 2019 de Gasly, parfois comme "un film hollywoodien"

La saison 2019 de Gasly, parfois comme "un film hollywoodien"
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021