Toyota : Glock l'arbitre du championnat

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les monoplaces de l’écurie Toyota sont souvent apparues à l’image aujourd’hui, mais pour différentes raisons

Toyota : Glock l'arbitre du championnat

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les monoplaces de l’écurie Toyota sont souvent apparues à l’image aujourd’hui, mais pour différentes raisons. D’abord Trulli qui a fait un beau début de course jusqu’à temps que la piste se mette à sécher. Puis Timo Glock, qui involontairement, a aidé Lewis Hamilton à obtenir son titre de champion du monde dans le dernier tour.

Timo Glock (6e) :

"J’étais en pneus pour le sec en fin de course quand il pleuvait. C’était donc très difficile, voire impossible dans le dernier tour, de garder la voiture sur la piste malgré tous mes efforts. Par conséquent j’ai perdu des positions dans mes derniers tours. Néanmoins, finir sixième est un résultat convenable pour moi puisque j’ai lutté avec la voiture depuis vendredi, cependant nous aurions pu finir quatrième, donc je suis un peu déçu."

"C’est la fin de ma première saison avec Toyota, et dans l’ensemble j’en suis plutôt heureux. Ce n’était pas facile pour moi au début, mais nous avons beaucoup amélioré la voiture au cours de l’année et je me suis aussi amélioré durant la saison. Depuis Hockenheim tout a été positif pour moi, j’ai atteint mon objectif de 20 points, et finir sur le podium fut aussi une bonne chose. Maintenant nous devons encore travailler plus dur pour l’année prochaine afin de franchir une nouvelle étape."

Jarno Trulli (8e) :

"Ce fut une course riche en évènements. J’ai fait un bon départ et mes premiers tours étaient plutôt bons lorsque je suivais Felipe Massa. Quand la trajectoire a séché, je suis rentré pour passer des pneus pour le sec. Après, malheureusement, j’étais coincé derrière Fisichella qui était beaucoup plus lent que moi. Mais je n’avais pas une vitesse assez élevée pour le dépasser, j’ai donc perdu du temps pendant ces tours. Dès que j’ai pu le doubler, j’étais plus rapide sur la piste, et j’ai récupéré du temps afin de combler le trou sur les leaders, mais ce n’était pas assez."

"Quand il s’est mit à pleuvoir, nous avons décidé de conserver les pneus pour le sec, et nous avons obtenu un point. Ayant commencé la course en seconde position, nous avons manqué une occasion. Mais nous avons fait un bon championnat en général, et j’en suis heureux. Maintenant nous souhaitons encore progresser l’année prochaine. Enfin je voudrais dire que mes cinq ans de collaboration avec Richard Cregan (NDRL : Ingénieur de chez Toyota qui quitte l’équipe pour rejoindre l’organisation du circuit d’Abou Dabi) ont été fantastique, et je lui souhaite le meilleur possible pour sa nouvelle carrière."

partages
commentaires
Toro Rosso : Vettel brille, Bourdais vit un enfer
Article précédent

Toro Rosso : Vettel brille, Bourdais vit un enfer

Article suivant

Honda : Mauvais choix stratégique

Honda : Mauvais choix stratégique
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021