Trois arrêts attendus par Pirelli à Bahreïn

Une semaine seulement après le Grand Prix de Chine, les équipes de Formule 1 se rendent à Bahreïn, où les pneus durs P Zero Orange et medium P Zero Blancs ont été désignés

Une semaine seulement après le Grand Prix de Chine, les équipes de Formule 1 se rendent à Bahreïn, où les pneus durs P Zero Orange et medium P Zero Blancs ont été désignés.

On attend comme toujours sur le Circuit International de Bahreïn de fortes températures dans l’air et en piste. La piste est souvent couverte de sable, en raison du désert voisin. Bahreïn est un circuit rapide, fluide et technique, ce qui en fait le lieu parfait pour les tests au moment du retour de la firme italienne en Formule 1. La traction et le freinage sont les principaux besoins pour bien aborder ce tracé de 5.412 km, où la dégradation peut être raisonnablement élevée. C’est pour cette raison que les deux mélanges les plus durs de la gamme ont été choisis.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, décrit ce qui attend le manufacturier italien pour la quatrième manche de la saison.

Bahreïn est l’un des très rares circuits totalement nouveaux pour nous en compétition, l’an dernier, bien que nous le connaissions bien grâce aux tests”, détaille-t-il. “Il s’agit de l’un des circuits les plus exigeants de la saison pour les pneus, principalement en raison des températures élevées dans l’air et en piste”.

La chaleur, associée à la dégradation volontaire de gommes plus tendres cette année, et les importantes demandes en termes de traction dans certaines courbes, indique que trois arrêts devraient être au menu une nouvelle fois.

Nous nous attendons à trois arrêts par voiture, bien qu’il faille attendre de voir du roulage le vendredi pour analyser les données et offrir des prédictions plus précises. L’un des principaux défis à Bahreïn est lié à l’évolution de la piste, difficile à prédire, et dépendante de la quantité de sable repoussé sur le circuit. D’après nos observations de l’an dernier, il y aura une grande marge pour des stratégies de course différentes, ce qui pourrait permettre aux pilotes qui ne se sont pas très bien qualifiés de remonter au cours du Grand Prix”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités