Une usure proche de deux dixièmes par tour pour Pirelli

partages
commentaires
Une usure proche de deux dixièmes par tour pour Pirelli
27 févr. 2013 à 13:15

C'est la dernière ligne droite pour l'ensemble des équipes à Barcelone cette semaine, avec les quatre dernières journées d'essais avant Melbourne

C'est la dernière ligne droite pour l'ensemble des équipes à Barcelone cette semaine, avec les quatre dernières journées d'essais avant Melbourne.

Il s'agira notamment pour chacun de poursuivre l'apprentissage des gommes Pirelli, qui ont beaucoup changé cette saison. D'autant que les conditions climatiques n'ont pas franchement été clémentes la semaine dernière, comme le rappelle Paul Hembery.

"Les derniers essais de Barcelone furent affectés par la mauvaise météo, amenant des niveaux de dégradation plus élevés que d’habitude en raison du fait que les pneus ne furent pas en mesure de travailler dans leur fenêtre d’opération souhaitée", souligne le directeur de Pirelli Motorsport.

Ce dernier a insisté sur les nouveautés qui donnent beaucoup de travail aux équipes, plus particulièrement en termes de dégradation. La semaine dernière, beaucoup de pilotes ont évoqué l'usure rapide des pneus, avant de se montrer un peu plus optimiste par la suite.

De son côté, Pirelli confirme une dégradation légèrement supérieure à l'année passée, mais l'évolution est toujours positive au fil de la saison.

"Ces pneus 2013 sont assez différents de leurs prédécesseurs, tant en termes de structure que de mélanges, et le travail réalisé au cours de ces journées sera donc essentiel. A ce stade des essais, il est toujours difficile pour les équipes et les pilotes de savoir à quoi s’attendre pour la première course, les conditions n’étant pas toujours représentatives", précise Hembery.

"Notre expérience des deux dernières années montre qu’il y a une importante réduction de la dégradation au fil de la saison ; près de la moitié de ce que l’on voit en essais hivernaux. Cette année, nous pensons que la dégradation sera supérieure à 2012, et estimons que le taux de dégradation du pneu dur à Barcelone est de 0.15 à 0.18 seconde au tour."

Prochain article Formule 1
Journée de tournage pour Sauber à Barcelone

Article précédent

Journée de tournage pour Sauber à Barcelone

Article suivant

Sutil aurait obtenu le second baquet Force India

Sutil aurait obtenu le second baquet Force India

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités