Leclerc, 2e à Macao - "C'était important pour ma force mentale"

partages
commentaires
Leclerc, 2e à Macao -
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
23 nov. 2015 à 17:27

Le vainqueur du Grand Prix de Macao 2015 a beau être Felix Rosenqvist, c'est Charles Leclerc qui a fait sensation puisqu'il est monté sur le deuxième marche du podium pour sa première venue au Circuit de Guia.

Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen et Dorian Boccolacci, Signature Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen

C'est le premier podium d'un pilote Van Amersfoort sur ce tracé, un résultat bien mérité puisque Leclerc a même mené la course à deux reprises avant de céder définitivement aux assauts de Rosenqvist.

Cette performance était cruciale pour le Monégasque, qui n'est pas parvenu à monter sur le podium de toute la deuxième moitié de saison en F3 Europe.

"C'était vraiment important pour ma force mentale, ainsi que celle de l'équipe," reconnaît-il pour Motorsport.com. "À la fin de l'année, nous doutions de tout, et nous étions en grande difficulté."

"Donc venir ici avec toutes les équipes et partir de zéro, vu qu'on ne peut pas faire d'essais, et tous les pilotes partent de zéro à part ceux qui sont expérimentés. C'est beaucoup plus égal pour tout le monde. Je suis content de finir ici parce que cela montre encore que nous sommes forts."

Quant à savoir pourquoi sa saison s'est moins bien terminée qu'elle n'a commencé, Leclerc répond logiquement : "Si je le savais, j'aurais rectifié le tir."

La deuxième place n'était pas acquise d'avance

Alors que Leclerc menait la course lorsque le drapeau rouge a été déployé suite à un accident impliquant trois voitures, il s'est fait dépasser par Felix Rosenqvist et Sam MacLeod au restart, aux abords du virage de Lisboa.

C'est ce qui a permis à Rosenqvist de creuser un écart de quelques secondes qu'il a pu gérer jusqu'à la fin de la course. Même la deuxième place n'a pas été facile à récupérer pour Leclerc.

"MacLeod était particulièrement rapide en ligne droite, donc il fallait que je sois vraiment proche. Il a commis une erreur au dernier virage et cela m'a permis de prendre l'aspiration et de le dépasser ; autrement, je pense que j'aurais fini troisième, donc je pense que nous en avons tiré le meilleur."

"C'est un bon résultat, mais je ne suis jamais heureux quand je ne suis pas premier. Depuis que je suis petit, je n'ai jamais été heureux quand je n'étais pas premier. Cela reste pareil," conclut Leclerc, dont le programme 2016 n'est pas encore connu.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Déjà vainqueur en 2014, Rosenqvist avait moins de pression

Article précédent

Déjà vainqueur en 2014, Rosenqvist avait moins de pression

Article suivant

Regrets et amertume pour Giovinazzi après Macao

Regrets et amertume pour Giovinazzi après Macao
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 3
Événement GP de Macao
Lieu Circuito da Guia
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Van Amersfoort Racing
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Interview