DS prolonge son engagement en Formule E jusqu'en 2026

La marque DS Automobiles a officialisé son engagement en Formule E pour le futur cycle réglementaire Gen3, garantissant sa présence pour plusieurs années.

DS prolonge son engagement en Formule E jusqu'en 2026

DS et la Formule E, c'est une histoire qui va durer. Le constructeur français s'est officiellement engagé aujourd'hui pour le prochain cycle réglementaire de la discipline qui débutera lors de la Saison 9 (2022-2023), et ce jusqu'en 2026. Associé à l'équipe Techeetah depuis la Saison 5, DS Automobiles est l'un des acteurs majeurs de la discipline ces dernières années, ayant notamment conquis le titre successivement avec Jean-Éric Vergne et António Félix da Costa. Les deux hommes représenteront d'ailleurs toujours les intérêts de la marque pour la saison à venir.

L'engagement de DS pour le futur cycle Gen3 renforce sa stratégie visant à promouvoir l'électrification de sa gamme de véhicules de série. Il s'agit surtout du deuxième constructeur à valider officiellement son engagement sur le long terme, après l'annonce similaire faite par Mahindra en novembre dernier. C'est une nouvelle positive pour la Formule E, qui a vécu en fin d'année dernière deux revers importants avec les annonces du retrait à venir d'Audi et BMW à l'issue de la saison 2020-2021.

Lire aussi :

"DS Automobiles a été l'un des premiers constructeurs à rejoindre la Formule E lorsque les équipes ont commencé à développer leur propre groupe propulseur, et c'est enthousiasmant de voir la flotte de véhicules électriques de série qu'ils ont développée depuis", souligne Jamie Reigle, PDG de la Formule E. "Je suis ravi que la seule équipe sacrée deux fois championne consécutivement réaffirme la position de la Formule E comme territoire pour démontrer sa technologie et comme plateforme marketing pour les grands constructeurs."

La future réglementation Gen3, repoussée d'un an en raison de la crise du coronavirus, permettra de faire courir des monoplaces plus puissantes et plus légères tout en maîtrisant les coûts. Les Formule E seront alors capables de développer 350 kW, soit l'équivalent de 470 chevaux, contre 250 kW aujourd'hui. La baisse de poids sera de 120 kg grâce à l'utilisation de nouvelles batteries, tandis que des arrêts au stand d'une trentaine de secondes devraient être mis en place grâce à une technique de super recharge.

"L'électrification est au cœur de la stratégie de DS Automobiles", rappelle Béatrice Foucher, directrice générale de la marque. "Nous avons été le premier constructeur premium à s'engager en Formule E, et notre marque a bénéficié significativement du travail et des succès obtenus par DS Performance, que ce soit en matière de développement ou de notoriété. Si aujourd'hui DS Automobiles est le constructeur multi-énergie qui a la moyenne d'émissions de CO2 la plus basse en Europe, c'est aussi grâce à l'expertise acquise en Formule E. Prolonger notre engagement jusqu'en 2026 nous offrira de nouvelles opportunités de poursuivre notre travail de développement."

partages
commentaires
Mercedes va éliminer les erreurs sans culpabiliser son équipe
Article précédent

Mercedes va éliminer les erreurs sans culpabiliser son équipe

Article suivant

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021