DS Techeetah explique les pénalités de Vergne et Lotterer

Les deux pilotes ont été sanctionnés durant l'E-Prix d'Ad Diriyah, ce qui a probablement coûté la victoire à leur écurie, et peut-être même un doublé qui leur tendait les bras.

DS Techeetah explique les pénalités de Vergne et Lotterer
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH fête sa deuxième place sur le podium
Andre Lotterer, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 dépasse Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Andre Lotterer, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Andre Lotterer, DS TECHEETAH
Andre Lotterer, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Le garage DS Techeetah
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19

DS Techeetah est passé tout près d'un doublé dès le premier E-Prix de la saison, samedi à Ad Diriyah, mais des pénalités infligées à Jean-Éric Vergne et André Lotterer en ont décidé autrement. Les deux pilotes ont été contraints de purger un drive-through, alors que le Français venait notamment de s'emparer de la tête de la course après un dépassement sur António Félix da Costa, finalement vainqueur de cette première manche.

Une certaine confusion a alors régné, tandis que malgré les sanctions, Vergne et Lotterer ont respectivement terminé deuxième et cinquième. Les pénalités reçues par les deux hommes sont liées à l'article 27.9 du Règlement Sportif de la Formule E, autrement dit à un dépassement de la puissance autorisée.

Voir aussi :

À l'instar de ce qui est arrivé chez Venturi à Felipe Massa, pénalisé à deux reprises après l'épreuve, c'est un problème logiciel au niveau de la régénération qui est à l'origine de l'infraction.

"C'était essentiellement au niveau de la regen, comme ce qui est arrivé à d'autres en qualifications ou au shakedown", explique à Motorsport.com Mark Preston, directeur de l'écurie DS Techeetah. "Nous avions connu un problème similaire mais nous pensions l'avoir résolu."

À l'issue des essais libres, l'équipe avait en effet déjà reçu une amende de 2000 € suite à une infraction identique relevée sur chacune des deux monoplaces.

"Maintenant, on sait", poursuit Mark Preston. "Et tellement de monde a eu le même problème. Le corriger sera la priorité numéro un. Nous avons essayé des petites choses pour trouver une solution rapide, puis il y aura des correctifs plus sérieux une fois de retour à l'usine. C'était quelque chose lié à la partie logicielle et à la regen."

"Quand on freine, le système doit rester en-dessous d'un certain [niveau] kW de regen, et on essaie d'être sous cette limite pour respecter la règle. Si on dépasse cette limite, c'est assez difficile, les freins peuvent se bloquer, ce genre de choses, puis le système de contrôle doit réagir puisque nous avons désormais le brake by wire [frein électronique]. Je pense que c'est pour cela que tout le monde a eu ce problème, car ils ont essayé de suivre la courbe de freinage."

Frustrant mais prometteur

Pour Mark Preston, il ne fait aucun doute que l'émergence de ces problèmes est liée à l'introduction du nouveau système de freinage sur les monoplaces Gen2, même s'il peut paraître étonnant de ne pas l'avoir décelé lors des essais préparatifs avant le début de la saison.

"[Je suppose] que ça vient simplement de la compétition lors d'un vrai week-end de course", avance-t-il. "Ça met tout le monde à la limite pour essayer d'être compétitif. Parfois, davantage de choses apparaissent en course par rapport aux essais."

Pour l'équipe du Champion en titre, ce possible doublé manqué à cause des deux pénalités est frustrant, mais la performance en piste est déjà un gage sérieux d'optimisme pour la suite. D'autant que DS Techeetah quitte tout de même l'Arabie saoudite en occupant la tête du championnat par équipes.

"Nous avons réussi toute la stratégie, même si nous avons eu des pénalités", conclut Mark Preston. "La voiture était super rapide, les pilotes étaient super rapides, toutes les décisions des ingénieurs ont été excellentes, toute l'exécution s'est très bien passée. Nous abordons donc la prochaine course en étant très optimistes, vraiment, et nous allons passer un bon Noël j'imagine !"

Propos recueillis par Alex Kalinauckas  

partages
commentaires
Bird devance Vergne, Vandoorne à l'arrêt

Article précédent

Bird devance Vergne, Vandoorne à l'arrêt

Article suivant

Audi n'avait "absolument aucun rythme" en course

Audi n'avait "absolument aucun rythme" en course
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020