FIA : Da Costa a "rendu la vie difficile" à Valence

La FIA a réagi au dernier tour comique de l'E-Prix de Valence, où seulement neuf voitures sont parvenues à rallier l'arrivée sans être disqualifiées, en déclarant qu'António Félix da Costa avait "rendu la vie difficile" à tous les pilotes de la grille.

FIA : Da Costa a "rendu la vie difficile" à Valence

Solide leader depuis le premier tour de course, António Félix da Costa se chargeait de mener le peloton à la fin de la quatrième sortie de la voiture de sécurité à l'E-Prix de Valence. Il ne restait plus qu'une minute et un tour à parcourir lorsque la Mini électrique a regagné les stands, le chrono était de 15 secondes et un tour lorsque da Costa a franchi la ligne de départ/arrivée, lançant ainsi un sprint final de deux tours.

En Formule E, après chaque intervention de la voiture de sécurité, la direction de course, menée par Scot Elkins, réduit systématiquement l'énergie utilisable afin d'empêcher les pilotes de trop recharger sous neutralisation. 19 kWh ont été retirés au terme du quatrième Safety Car, ce qui n'a laissé que 33 kWh aux équipes pour terminer l'épreuve.

Combinée à la distance restante, cette ultime déduction d'énergie n'a laissé que peu de temps aux pilotes pour recharger leur batterie, obligeant certains à rallier l'arrivée à petite vitesse et d'autres à abandonner dans le dernier tour. À noter que cinq pilotes ont été disqualifiés pour surconsommation.

Lire aussi :

Ce retournement de situation et ce spectacle ridicule a suscité de nombreuses critiques, non seulement de la part des fans mais également des équipes, qui ont estimé que la dernière réduction d'énergie était trop sévère et arrivée trop tardivement dans la course.

Cependant, du côté de la FIA, on a blâmé le rythme imposé par da Costa lors de la relance de la course. Ainsi, la Fédération a expliqué que le pilote DS Techeetah aurait dû ralentir davantage lors du tour de rentrée au stand de la voiture de sécurité afin de laisser le chrono tomber à zéro et n'effectuer qu'un dernier tour au lieu de deux.

"Je ne sais pas si c'est une erreur [de notre part]. Je pense que c'est [dû à] l'approche de la fin de la course", a commenté Frédéric Bertrand, directeur de la Formule E et des projets sportifs innovants de la FIA. "C'est sûr, c'est surprenant que [da Costa] ait fait ce choix pour avoir un tour supplémentaire. Clairement, je dirais que cela a rendu la vie difficile à beaucoup de pilotes et au leader en particulier."

"C'est un choix surprenant, probablement lié à une manière spécifique de gérer l'énergie chez [DS Techeetah]. Quand vous regardez la manière dont cela s'est passé, c'est très délicat. Tout se passe en quelques secondes et ce n'était peut-être pas la bonne décision. Mais c'est beaucoup plus facile de dire ce qui n'allait pas après que tout ce soit produit."

Bertrand a précisé que da Costa avait la "possibilité" de ralentir davantage, ajoutant qu'un "choix différent a clairement créé une fin de course difficile. [Faire] deux tours, c'était un défi beaucoup plus difficile à relever. Ces 15 dernières secondes [de course] ont joué un rôle très important."

Vendredi, lors de la réunion des directeurs d'équipe de Formule E, la réduction d'énergie a été discutée à la suite d'un scénario similaire vécu à l'E-Prix de Rome. Bertrand a déclaré que la première manche à Valence était "cohérente" par rapport à ce qui avait été évoqué la veille. Lorsque Motorsport.com lui a demandé si la FIA allait modifier la procédure avant le départ de la deuxième manche en Espagne, Bertrand a répondu : "Non. Je pense que tout le monde sait ce qu'il y a à faire. Je suis sûr qu'ils ont déjà retenu la leçon."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vandoorne pénalisé, Félix da Costa disqualifié

Article précédent

Vandoorne pénalisé, Félix da Costa disqualifié

Article suivant

Jake Dennis profite de la piste séchante pour signer la pole

Jake Dennis profite de la piste séchante pour signer la pole
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Valence I
Pilotes António Félix da Costa
Auteur Matt Kew