Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
Prochain événement dans
27 jours
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
Prochain événement dans
28 jours
C
E-Prix de Berlin III
08 août
-
08 août
Prochain événement dans
30 jours
C
E-Prix de Berlin IV
09 août
-
09 août
Prochain événement dans
31 jours
C
E-Prix de Berlin V
12 août
-
12 août
Prochain événement dans
34 jours
C
E-Prix de Berlin VI
13 août
-
13 août
Prochain événement dans
35 jours

Glock : Audi a trouvé un prétexte pour virer Abt

partages
commentaires
Glock : Audi a trouvé un prétexte pour virer Abt
Par :
25 juin 2020 à 07:02

Timo Glock n'est pas convaincu par le motif officiel du licenciement de Daniel Abt par l'écurie Audi Sport Abt Schaeffler.

Daniel Abt s'était attiré les foudres de son employeur pour s'être fait remplacer par un simracer professionnel lors d'une course virtuelle du Race at Home Challenge en Formule E ; si l'intéressé affirmait avoir voulu organiser un happening, d'autres avaient interprété cette manœuvre comme une tentative de tricherie.

Lire aussi :

Abt avait ainsi été disqualifié du Challenge et contraint à verser 10'000 € à une œuvre caritative de son choix ; cependant, Audi Sport a décidé que ce comportement était contraire à ses valeurs – "intégrité, transparence et respect constant des règles" – et s'est séparé de celui qui courait pour l'écurie depuis la création de la Formule E, le remplaçant par René Rast pour le reste de la saison 2019-20.

L'ancien pilote de Formule 1 Timo Glock, qui est pilote BMW et donc adversaire d'Audi en DTM depuis 2013, n'est toutefois pas convaincu par cette explication. "Quand on a un pilote avec qui on aimerait travailler à l'avenir, on accepte une amende de 10'000 € et c'est tout", déclare Glock pour Motorsport.com. "Cette réaction est relativement claire : ils ne voulaient pas continuer de travailler avec Daniel à l'avenir et ont saisi l'opportunité de le virer. C'est mon avis."

Lire aussi :

Si certains estiment que la décision d'Audi est parfaitement légitime dans la mesure où Abt représentait l'écurie, Glock rejoint les nombreux pilotes qui se sont sentis trahis – et peut-être menacés – par une telle sanction, jugeant cette compétition de charité trop éloignée de la réalité pour être prise aussi sérieusement. "Cette course de simracing, où tout le monde s'accroche et où les dégâts sont régulés à 60% ou 70% [80% en réalité, ndlr], ça ressemble à un événement pour le fun. Si l'on comprend un peu comment ça marche, alors on sait pourquoi ils ont réagi ainsi", conclut Glock.

Propos recueillis par Sven Haidinger

Article suivant
Mahindra fait appel à Lynn pour remplacer Wehrlein

Article précédent

Mahindra fait appel à Lynn pour remplacer Wehrlein

Article suivant

Coincé en Chine, Ma va rater les six courses de Berlin

Coincé en Chine, Ma va rater les six courses de Berlin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Timo Glock , Daniel Abt
Équipes Audi Sport Team Abt
Auteur Benjamin Vinel