Ma Qing Hua arrive chez Aguri, sur le point d'être rachetée

Le Chinois, ancien pilote Citroën en WTCC, fera ses débuts en Formule E samedi dans les rues de la capitale française. C'est sans doute le premier élément d'une coloration chinoise à venir au sein de l'équipe Aguri.

Ma Qing Hua arrive chez Aguri, sur le point d'être rachetée
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Ma Qing Hua, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Podium : le deuxième, Ma Qing Hua, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Antonio Félix da Costa, Team Aguri
Le Team Aguri au travail
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Salvador Duran, Team Aguri
Antonio Félix da Costa, Team Aguri
Salvador Duran, Team Aguri

Ma Qing Hua remplacera Salvador Duran, qui avait repris du service chez Aguri, pour qui il avait déjà piloté durant la première saison de Formule E, après le départ de Nathanaël Berthon.

"Rejoindre Aguri est une opportunité géniale pour moi et je suis très enthousiaste de courir en Formule E, car ce championnat a attiré quelques-uns des meilleurs pilotes du monde", a déclaré le pilote chinois. "Je suis impatient de courir dans cette série de monoplaces et de gérer les exigeances uniques d'une voiture de Formule E, qui est réputée pour sa tenue de route et la gestion de l'énergie qu'elle requiert."

Cette arrivée en Formule E est un retour à la monoplace pour le Chinois qui, avant de rejoindre Citroën en 2014 pour le WTCC, avait couru notamment en Formule Renault en Asie, Formule 3000 en Espagne et en Grande-Bretagne, A1 Grand Prix ou encore Superleague. Il avait également pris un départ en GP2 pour Caterham, dont il était un pilote d'essais (après avoir été celui de HRT l'année précédente), en 2013.

Mais cette arrivée préfigure probablement celle de nouveaux propriétaires chinois pour l'équipe cofondée par Aguri Suzuki, qui devrait quitter celle-ci avant la fin de la saison. L'annonce d'une prise de participation de Chinese Media Capital, une société basée à Shanghai qui avait été citée comme souhaitant racheter une équipe de Formule 1 à l'automne dernier, est en effet attendue.

Une source bien placée a déclaré à Motorsport.com que les négociations, qui se poursuivent aujourd'hui, étaient à un stade "avancé" et qu'elles ouvraient "des possibilités significatives pour faire grandir la Formule E en Chine et au-delà".

Appelée SECA au niveau mondial, CMC, basée à Shanghai, est connue pour représenter de nombreux sportifs et équipes sportives de haut niveau et est également impliquée dans la promotion des courses de Pékin et de Hong Kong, qui devraient ouvrir la prochaine saison de Formule E en octobre prochain.

Suzuki "out", Renault "in"

Concernant Team Aguri, outre le départ de l'ancien pilote de F1 et créateur de Super Aguri, et alors que rien n'a filtré sur la situation future de son associé Mark Preston, un autre changement devrait être le passage au groupe propulseur Renault dès la saison 3 qui débutera en octobre prochain. Renault a été l'un des premiers constructeurs automobiles à investir massivement en Chine, via son association avec Dongfeng, et ce changement technique serait une condition sine qua non de l'accord.

"Aguri Suzuki a joué un rôle fondamental dans la formation de l'équipe et nous aimerions le remercier pour son incessant soutien", a déclaré un porte-parole de l'écurie. "Nous entrons maintenant dans une nouvelle phase pour l'équipe et sommes en discussions avancées avec de nouveaux investisseurs mais ne sommes pas en mesure d'en dire plus à ce stade."

Si l'affaire est conclue, elle donnera naissance à la seconde écurie chinoise du plateau de Formule E après NEXTEV TCR - qui s'appelait China Racing à ses débuts - qu'une bonne partie du staff d'Aguri, dont le directeur de l'ingénierie Gerry Hugues, avait d'ailleurs rejointe à l'intersaison.

Avec Sam Smith

partages
commentaires
Mahindra favorable à une course en Inde dès la saison 3

Article précédent

Mahindra favorable à une course en Inde dès la saison 3

Article suivant

DS Virgin veut la victoire à Paris

DS Virgin veut la victoire à Paris
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020