Piquet déplore un déficit d'une seconde au tour pour Jaguar

partages
commentaires
Piquet déplore un déficit d'une seconde au tour pour Jaguar
Par :
15 mars 2019 à 16:15

Les premières courses de la saison 2018-19 de Formule E n'ont pas été à la hauteur des attentes de Jaguar, en particulier celles de Nelson Piquet Jr.

Tandis que Mitch Evans est l'un des deux seuls pilotes à avoir marqué des points lors de chaque course et pointe au huitième rang du classement général, Nelson Piquet Jr n'est que 20e avec un seul petit point au compteur. Un manque de performance inédit pour un ancien Champion dans la discipline tout électrique.

Lire aussi :

À Hong Kong, Piquet a été contraint à l'abandon au premier tour, ses suspensions ayant été endommagées par des contacts ; il était 15e sur la grille. Evans, lui, s'est propulsé de la 17e place au départ à la septième à l'arrivée.

Lorsque Motorsport.com lui demande dans un entretien exclusif si la remontée d'Evans prouve le potentiel de Jaguar, Piquet répond : "Le rythme de course, c'est une chose. Par rapport au premier et au deuxième, nous sommes environ une seconde plus lents."

"On ne peut pas compter sur les accidents, sur ceci et cela, quand on part 19e. La course, ce n'est pas juste avoir de la chance, on veut viser le podium. Pour cela, il faut être à l'avant, avoir une voiture rapide, et piloter sur le sec n'est qu'un aspect. Si les conditions ne cessent de changer, il faut un système solide qui gérera ces variables en permanence."

Nelson Piquet Jr., Panasonic Jaguar Racing

Jaguar est désormais l'une des trois seules écuries qui n'ont signé ni pole position ni podium cette saison, Venturi ayant placé Edoardo Mortara sur la plus haute marche à Hong Kong alors que Stoffel Vandoorne (HWA) était le plus rapide en qualifications. Selon Piquet, les performances réalisées sur piste humide par ces deux équipes habituellement moins en verve (et qui ont les mêmes moteurs) ne sont pas un hasard.

Lire aussi :

"Il y a des équipes qui composent avec le changement de conditions et qui font mieux", souligne le Brésilien. "Ce n'est pas une coïncidence si HWA et Venturi étaient devant. Il doit y avoir quelque chose en commun qui facilite ça, ce ne sont pas quatre pilotes qui soudain se qualifient bien."

"Il est clair qu'il y a des domaines que nous devons améliorer. La course a mis en évidence des choses que nous devons améliorer dans les logiciels et dans le code. Nous savions qu'il restait du travail, mais de telles conditions amplifient nos problèmes."

Propos recueillis par Tom Errington

Article suivant
Les records de Formule E après 50 E-Prix

Article précédent

Les records de Formule E après 50 E-Prix

Article suivant

Vergne veut sortir du cercle vicieux après le "cauchemar" de Hong Kong

Vergne veut sortir du cercle vicieux après le "cauchemar" de Hong Kong
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Hong Kong
Pilotes Nelson Piquet Jr.
Équipes Jaguar Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu