Nissan reporte l'arrivée de son nouveau groupe propulseur

L'équipe franco-japonaise fait face à un contretemps dû à la crise sanitaire.

Nissan reporte l'arrivée de son nouveau groupe propulseur

L'équipe Nissan e.dams de Formule E ne fera pas débuter son nouveau groupe propulseur à l'occasion de la prochaine manche, à Rome, en raison d'un report de fourniture de pièces dû à la crise sanitaire. Avant le début de la saison, le constructeur japonais avait décidé de ne pas introduire ce nouveau bloc dès la première épreuve. La FIA a en effet ajusté la fenêtre d'homologation pour le championnat 2021 en raison de la crise du coronavirus, dans l'optique de réduire les coûts et de prendre en compte d'éventuels retards. 

Lire aussi :

Le choix fait par Nissan est d'ailleurs le même que DS Techeetah et Dragon Penske Autosport, qui ont eux aussi temporisé avant de lancer leur nouveau groupe propulseur. Nissan avait prévu d'attendre jusqu'au 5 avril pour changer de moteur, qui aurait donc dû être utilisé pour la double manche de Rome dans la foulée.

L'équipe a toutefois été contrainte de reporter cette échéance, et il faudra attendre au moins jusqu'au double E-Prix de Valence, le week-end des 24 et 25 avril, pour voir entrer en lice la spécification Nissan IM03. "Avec l'accord de la FIA, nous avons reporté l'introduction du nouveau groupe propulseur de la Formule E Gen2 de Nissan en raison de retards de pièces dû au COVID", a précisé l'équipe auprès de Motorsport.com. "Nous tenons à remercier la FIA pour sa flexibilité."

La version actuellement utilisée par Nissan est déjà le fruit d'un contretemps puisqu'elle avait dû être élaborée suite à l'interdiction de la solution à double moteur apparue lors de la saison 2018-2019. Toutes les équipes, y compris Nissan, avaient finalement trouvé un accord pour bannir cette technologie afin d'éviter une course au développement qui serait devenue trop coûteuse.

Pour retrouver de la performance suite à cette interdiction, Nissan e.dams a travaillé sur des évolutions logicielles il y a un an, pendant la parenthèse provoquée par la crise du COVID-19. C'est ce qui a notamment permis à Oliver Rowland de décrocher une victoire lors des courses organisées à Berlin à l'été 2020, l'équipe terminant à la deuxième place du championnat. 

La semaine dernière, Nissan e.dams a officialisé la prolongation de son engagement en Formule E à long terme, via le prochain cycle réglementaire Gen3.

Avec Matt Kew 

partages
commentaires
La Formule E modifie son calendrier de course pour avril

Article précédent

La Formule E modifie son calendrier de course pour avril

Article suivant

Lotterer : "Gagner au Mans avec Porsche est l'un de mes rêves"

Lotterer : "Gagner au Mans avec Porsche est l'un de mes rêves"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes Nissan e.dams
Auteur Basile Davoine