Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
39 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
67 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
80 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
102 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
116 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
130 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
145 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
179 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
194 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
214 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
229 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
230 jours

Qualifs - Bird arrache la pole à Vergne

partages
commentaires
Qualifs - Bird arrache la pole à Vergne
Par :
12 janv. 2019 à 12:13

Sam Bird a survécu à un incident dans les stands pour arracher la pole position de l'E-Prix de Marrakech à Jean-Éric Vergne. Le leader du championnat, António Félix da Costa, est troisième, mais sous investigation.

Tom Dillmann, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro,sort du garage
Robin Frijns, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05 Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Nelson Piquet Jr., Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3
Sam Bird, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05
Tom Dillmann, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
Oliver Turvey, NIO Formula E Team, NIO Sport 004

Groupe 1

Le positionnement des leaders du championnat dans le premier groupe semblait devoir leur compliquer la tâche, puisqu'ils allaient disposer de la piste la plus poussiéreuse et la moins chaude. 

Tous ont pris la piste le plus tard possible, à tel point qu'António Félix da Costa a dû se résoudre à lancer son assaut à 250 kW directement, sans autre tour de préparation. Cela n'a manifestement pas coûté grand-chose au leader du championnat, qui était le plus rapide de ce quintet en 1'17"950. Il faisait toutefois l'objet d'une enquête des commissaires pour avoir dépassé la puissance maximale dans son tour de sortie des stands, ce qui allait lui valoir trois places de pénalité sur la grille.

Suivaient Jean-Éric Vergne en 1'18"042, Mitch Evans en 1'18"106 et Jérôme d'Ambrosio en 1'18"440. Auteur d'un 1'19"633, André Lotterer est parti à la faute au virage 7 alors qu'il avait signé le meilleur temps dans le premier partiel.

Groupe 2

Les cinq autres pilotes ayant marqué des points en Arabie saoudite se retrouvaient dans le deuxième groupe, non des moindres, avec notamment les Champions Sébastien BuemiLucas di Grassi et Nelson Piquet Jr. Le pilote Nissan e.dams s'est particulièrement illustré avec le meilleur chrono dans le premier secteur, ce qui lui a permis de s'emparer de la première place en 1'17"906.

"Espérons pouvoir réitérer ça", commente Buemi quant à sa victoire au premier E-Prix de Marrakech, en 2016. "Ce qui est bien, c'est que la différence entre les différents groupes [de qualifications] n'est pas aussi marquée qu'à l'accoutumée."

Un Piquet plutôt constant s'est classé cinquième, lorsque Di Grassi et Oliver Rowland, alors septième et huitième, étaient tous deux relégués à sept dixièmes. Le pilote Audi déplore les problèmes techniques qui l'ont empêché de rouler autant que souhaité en essais libres, mais admet également avoir réalisé un tour "désordonné"Daniel Abt, qui a commis une erreur dans le deuxième secteur, était neuvième.

Groupe 3

C'est Sam Bird qui a tiré son épingle du jeu dans l'avant-dernier groupe. Malgré un premier secteur médiocre, le pilote Virgin était foudroyant dans le deuxième partiel et s'est montré un demi-dixième plus rapide que la référence fixée par Buemi, en 1'17"851. Robin Frijns a pris la sixième place avec un temps de 1'18"200, alors que les NIO d'Oliver Turvey et Tom Dillmann n'ont pu faire mieux que 11e et 13e.

Maximilian Günther a légèrement touché le mur, toutefois suffisamment pour le contraindre à interrompre sa tentative, alors que Stoffel Vandoorne a subi une panne au moment crucial. "Je ne sais pas ce qui s'est passé, le moteur s'est éteint à la sortie du virage 10", déplore le Belge. "Nous allons partir du fond de grille, j'ai du pain sur la planche !"

Le retour des concurrents au stand a été marqué par une étonnante collision impliquant les Virgin et Dillmann. Ce dernier a notamment percuté la monoplace de Frijns par l'arrière, celle-ci ayant été endommagée au niveau du diffuseur, tandis que l'avant de la NIO était également abîmé. Tous deux font également l'objet d'une enquête des commissaires.

"Je n'avais plus de freins du tout", confirme Dillmann. "Soit je percutais un commissaire, soit je percutais Robin. J'ai choisi de heurter la voiture." Les dégâts sur les trois monoplaces (Frijns a ensuite touché le diffuseur de Bird) pourraient poser problème en raison du régime de parc fermé.

Accident dans les stands pour Sam Bird, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05, Robin Frijns, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05, et Tom Dillmann , NIO Formula E Team, NIO Sport 004

Groupe 4

Les cinq derniers concurrents classés au championnat étaient placés dans le dernier groupe, aux côtés du rookie Pascal Wehrlein, qui participe ce week-end au premier E-Prix de sa carrière. Le pilote Mahindra a bien failli se hisser en Super Pole pour ses débuts, avec un 1'18"126 à moins de trois dixièmes de la référence, mais Alexander Sims a signé un troisième chrono redoutable en 1'17"935, devant son coéquipier !

Lire aussi :

José María LópezFelipe MassaEdoardo Mortara et Gary Paffett, quant à eux, se sont classés respectivement 13e, 15e, 17e et 19e.

Super Pole

On retrouvait donc en Super Pole les six pilotes suivants : Bird, Buemi, Sims, Félix da Costa, Vergne et Evans. Ce dernier a été le premier à s'élancer et a signé un excellent premier partiel en 27"426 avant de tirer tout droit au virage 7. Vergne a ensuite frappé un grand coup en 1'17"535 ; Félix da Costa s'est également montré très compétitif en 1'17"626, mais a perdu un dixième et demi dans le secteur inaugural.

Auteur de quelques petites fautes dans son tour, notamment un dérapage au premier virage, Sims n'a pu faire mieux que 1'18"400. Buemi, lui, était bien parti pour s'illustrer avec un secteur 1 à sept millièmes de la référence de Vergne, mais il a ensuite perdu près de deux dixièmes.

Quant à Bird, au volant d'une monoplace pourtant endommagée par l'incident avec Frijns et Dillmann – "ce n'était pas idéal", reconnaîtra-t-il par la suite –, il a réalisé un superbe tour synonyme de pole position en 1'17"489 ! C'est la cinquième pole position de sa carrière en Formule E, sa première depuis l'E-Prix de New York 2017.

"Je suis un peu agacé, la pole m'échappe pour quatre centièmes !" sourit Vergne, qui regrette de voir les trois points de la pole position lui filer entre les doigts. "[Bird] était mon principal concurrent l'an dernier, peut-être que ce sera pareil cette fois."

Morocco E-Prix de Marrakech - Phase de groupes

  Pilote Équipe Temps Écart
1 United Kingdom Sam Bird   Virgin 1'17.851  
2 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'17.906 0.055
3 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 1'17.935 0.084
4 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 1'17.950 0.099
5 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 1'18.042 0.191
6 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 1'18.106 0.255
7 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 1'18.126 0.275
8 Netherlands Robin Frijns   Virgin 1'18.200 0.349
9 Brazil Nelson Piquet Jr  Jaguar 1'18.347 0.496
10 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 1'18.440 0.589
11 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 1'18.595 0.744
12 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 1'18.604 0.753
13 Argentina José María López   Dragon 1'18.612 0.761
14 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 1'18.624 0.773
15 Brazil Felipe Massa   Venturi 1'18.780 0.929
16 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 1'18.921 1.070
17 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 1'19.133 1.282
18 France Tom Dillmann   NIO 1'19.338 1.487
19 United Kingdom Gary Paffett   HWA 1'19.516 1.665
20 Germany André Lotterer   DS Techeetah 1'19.633 1.782
21 Germany Maximilian Günther   Dragon 1'23.332 5.481
22 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1'33.404 15.553

Morocco E-Prix de Marrakech - Super Pole

  Pilote Équipe Temps Écart
1 United Kingdom Sam Bird   Virgin 1'17.489  
2 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 1'17.535 0.046
3 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 1'17.626 0.137
4 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'17.738 0.249
5 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 1'18.400 0.911
6 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 1'29.379 11.890

Article suivant
EL2 - Evans place Jaguar en tête à Marrakech

Article précédent

EL2 - Evans place Jaguar en tête à Marrakech

Article suivant

La grille de départ de l'E-Prix de Marrakech

La grille de départ de l'E-Prix de Marrakech
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Marrakech
Catégorie Qualifications
Pilotes Sam Bird
Auteur Benjamin Vinel